Rejoignez les équipes Cdiscount Rejoignez les équipes Cdiscount Rejoignez les équipes Cdiscount

L'âne, un allier de poids en cas de handicap !

Dos d'âne en vue ! Doux et calme, l'âne est source de bien-être pour les personnes handicapées, aussi bien en randonnée que lors de séances de médiation. Des activités à tester lors des journées portes-ouvertes de la FNAR, les 15 et 16 octobre 2021.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

La Fédération nationale ânes et randonnée (FNAR) passe, non pas du coq mais du handicap à l'âne ! Du vendredi 15 au samedi 16 octobre 2021, de 9h30 à 17h, une quinzaine d'âniers ouvriront leur porte au grand public et aux acteurs travaillant dans le champ du handicap pour leur faire découvrir les bienfaits du contact avec ces « bourricots ». Au programme de cette nouvelle édition (contacts en lien ci-dessous) : randonnée pour tous avec du matériel adapté et médiation animale !

La médiation asine, source de bien-être

Une présence agréable, une sérénité... Autant de qualités qui font de l'âne un animal stimulant, revalorisant et source de bien-être. Dès les premières approches, la confiance et l'affection s'installent entre l'âne et l'humain. Sa taille modeste, sa lenteur, son sang-froid et sa contenance rassurent et permettent de construire une relation de confiance, sous l'œil avisé de l'ânier. « Il convient donc parfaitement à un travail de médiation, explique la FNAR. La thérapie asine permet à des personnes en difficulté de tisser un lien affectif avec un animal particulièrement doux. » En 2019, de nombreux âniers ont ainsi pu profiter d'une formation organisée par l'association Médi'âne.

Des escargolines tout terrain

Autre atout : leur robustesse. Les qualités physiques des ânes leur permettent de porter ou tracter « avec conviction et humilité » des charges importantes. De quoi profiter d'une randonnée en toute sérénité, y compris pour les personnes en situation de handicap. « Il est tout à fait possible aujourd'hui d'en faire une en famille ou entre amis, sans exclure personne », assure la FNAR. Pour ce faire, certains âniers investissent dans du matériel spécifique comme l'escargoline, une charrette posée sur trois roues, capable de transporter des passagers sur tous types de chemins. L'objectif : allier approche pédagogique et thérapeutique, sous l'angle ludique. Les âniers invitent ainsi les participants à partir à la découverte des régions, hors des sentiers battus. Leur credo : le respect de l'âne, bien sûr, mais aussi l'amour de la nature et des beaux paysages, qu'ils transmettent aux randonneurs en quête d'authenticité.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.