Téléfilm Astrid et Raphaëlle : autiste, elle mène l'enquête

L'autisme Asperger est une nouvelle fois à l'honneur dans le téléfilm Astrid et Raphaëlle, diffusé le 12 avril 2019 sur France 2. Mais cette enquêtrice spectaculaire pourrait faire grincer quelques dents...

10 avril 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Après la hackeuse de Millénium, après l'ado d'Atypical, après le chirurgien de The Good doctor, voici Astrid et Raphaëlle, un téléfilm made in France qui met à l'honneur le talent d'une enquêtrice autiste Asperger. Astrid (Sara Mortensen, alias Coralie de Plus belle la vie) fait son apparition sur le petit écran le 12 avril à 21h sur France 2 aux côtés de Lola Dewaere.

Brillante et déroutante

Le pitch. Lorsque la commandante Raphaëlle Coste s'adresse au service des archives judiciaires de la police pour une de ses enquêtes, elle ne se doute pas qu'elle va rencontrer une jeune femme aussi brillante que déroutante, mémoire vivante des enquêtes criminelles, Astrid, 30 ans, autiste Asperger... Dans une interview accordée au site sudinfo.be, Sara Mortensen s'est confiée sur ce rôle : « Le plus important pour moi, c'est de ne trahir personne, ni les parents d'enfants autistes ni les personnes qui ont un trouble du spectre autistique ». A propos de son personnage pour lequel elle s'est beaucoup investie, elle explique : « J'ai vraiment essayé de ne pas être moi, en décomposant chaque pensée, en changeant ma manière de parler. Je ne regardais personne, comme Astrid qui ne regarde personne dans les yeux. Du coup, j'ai l'impression de ne pas l'avoir tourné, ce film (rires). C'est très étrange ! ».

Des talents pas toujours hors normes

Depuis Rain man et les talents hors-norme de ce personnage emblématique incarné par Dustin Hoffman, le cinéma a souvent exploité le filon de l'autisme de haut niveau, fascinant et spectaculaire. Une vision valorisée de l'autisme qui a le mérite de mettre la diversité à l'écran (comme exigé par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel)) et témoigne que les différences peuvent enrichir le milieu professionnel mais, dans le même temps, réductrice et qui risque de faire grincer quelques dents… Car, non, dans le vaste champ des troubles du spectre autistique, tous n'ont pas des talents exceptionnels.

Le téléfilm Astrid et Raphaëlle du 12 avril 2019 (90 minutes) sert de pilote ; si les audiences sont au rendez-vous, France 2 compte commander 6 épisodes de 52 minutes.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.