Austin Riley, autiste, jeune prodige de la course auto

Personne n'aurait parié sur lui, la faute à l'autisme. Pourtant, Austin Riley a pris la bonne voie en devenant un jeune pilote automobile prometteur, qui fait preuve d'une concentration optimale. Une passion qui impacte sa vie au quotidien.

17 août 2019 • Par

Thèmes :


Voir la vidéo Austin Riley

« En tant que parent, on voit grand, on pense à tout ce que son fils ou sa fille peut devenir, explique Jason Riley, le père d'Austin, dans un documentaire que lui consacre Nissan Canada (ci-contre). Quand le diagnostic d'un trouble comme l'autisme tombe, on pense : 'Ça y est, c'est la fin'. Mais j'avais tort. En fait, ce n'était que le début. »

Un seul tour de piste

Les parents de ce jeune Canadien refusent d'abdiquer et décident d'aller contre les clichés. Durant des années, ils recherchent des activités qui permettront à leur fils de s'épanouir. En vain. Jusqu'au jour où ils découvrent le karting. Pourtant fasciné par les voitures, Austin refuse de faire un essai. Il faudra un mois à ses parents pour le convaincre et un seul tour de piste pour changer son destin. « Il était vraiment jeune, il a fallu que j'aille le chercher moi-même sur la piste pour l'arrêter ! », se souvient son père en riant. La course automobile devient alors une passion, une activité qui permet d'améliorer tous les autres aspects de la vie de la famille. Austin s'illustre à plusieurs reprises en compétition en Ontario et décroche même le titre de vice-champion de sa catégorie à l'échelle nationale. En 2013, ses parents décident de créer l'association Racing with autism, une plateforme pour sensibiliser le grand public à l'autisme, qui deviendra le support de l'équipe de course officielle.

Une concentration optimale

Trois ans plus tard, Austin rencontre l'un des pilotes de la coupe Nissan Micra, Metod Topolnik, et sa famille. Un moment décisif dans sa vie. Le fils de Metod est, lui aussi, autiste. « Nous voulions montrer que ces enfants peuvent réussir s'ils se découvrent un talent », confie Metod. En octobre 2016, Austin s'assied pour la première fois au volant d'une voiture de course et passe alors à la vitesse supérieure. Quelques mois plus tard, il apprend qu'on lui confie un véhicule durant toute la saison 2017 pour participer à la Coupe Micra. Agé de 18 ans, il est le premier pilote autiste à s'engager en compétition automobile. Ses qualités ? « Je me concentre probablement mieux que les autres sur la piste et prévois ce qui va arriver », répond-il. Son engagement a une réelle incidence sur sa vie, il assure se sentir désormais plus à l'aise dans des lieux inconnus et lorsqu'il rencontre de nouvelles personnes. « En sortant de sa zone de confort, il a réalisé qu'il était capable d'interagir avec les autres et a développé sa confiance en soi », confirme Shane, son cousin et mentor.

Un premier podium

Mais c'est en pleurs qu'Austin doit dire adieu à sa voiture en fin de saison. Il poursuivra heureusement son rêve l'année suivante, toujours en Nissan Micra. En 2019, il continue de rivaliser dans le haut du peloton et, en juin, décroche son tout premier podium à Calabogie (Canada). Mi-août, il figure à la 9ème place sur 33 au classement général des pilotes, toujours sous les couleurs de Racing with autism. A travers son parcours, Austin entend faire savoir à chacun qu'il doit croire en ses rêves, pourvu d'y travailler fort.

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.