Cécité : une campagne pour y voir plus clair sur le glaucome

1ère cause de cécité au monde, le glaucome en fait voir de toutes les couleurs à 1 million de Français. L'Unadev lance une campagne de sensibilisation pour rappeler l'importance d'une prise en charge précoce. Au menu : dépistage gratuit et webinaire.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue ! », interpelle l'Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev). Première cause de cécité dans le monde, cette maladie oculaire est associée à la destruction progressive du nerf optique, le plus souvent causée par une pression trop importante à l'intérieur de l'œil. En France, plus d'un million de personnes seraient concernées, dont 400 000 qui l'ignorent. Si des traitements permettent de stopper son évolution, il est impossible de restaurer la vision lorsque la maladie est déjà à un stade avancé. Seule solution pour contrer cette pathologie insidieuse ? Un dépistage précoce. L'Unadev lance donc, comme chaque année, une campagne nationale de sensibilisation, à l'occasion de la Semaine mondiale du glaucome qui se déroule du 6 au 12 mars 2022, pour alerter sur cet « enjeu de santé publique ».

Symptômes et facteurs de risque

« Cette maladie est sournoise car elle est sans symptôme jusqu'à un stade avancé. Seuls un suivi régulier chez l'ophtalmologiste, une prise en charge précoce et la mise en place d'un traitement adapté permettent d'éviter d'importantes pertes du champ visuel », insiste l'association. Environ 30 % des glaucomes ayant un caractère héréditaire, le dépistage doit être renforcé dans les familles présentant des antécédents. Par ailleurs, l'augmentation de l'âge, une très forte myopie, une hypertension, un diabète, une apnée du sommeil ou encore la prise prolongée de corticoïdes peuvent accroître le risque de développer la maladie. Si les plus de 40 ans sont principalement concernés, elle peut néanmoins se manifester à tout âge. Les symptômes qui peuvent mettre la puce à l'oreille ? Douleurs oculaires, vision soudainement floue, œil rouge, perception de halos colorés autour des lumières, sensibilité extrême à la lumière, nausées et vomissements, maux de tête récurrents...

Dépistage gratuit et ateliers de sensibilisation

Toutes ces informations, et bien d'autres, seront abordées dans le webinaire « Le glaucome : on vous dit tout ! » (inscriptions via le lien ci-dessous), organisé par l'Unadev le 8 mars 2022 à 18h. Objectif ? Y voir plus clair et connaître les bonnes pratiques à adopter. Par ailleurs, du 8 au 10 mars, le Bus du glaucome fera étape à Marseille, quai de la Fraternité, pour proposer un dépistage gratuit des facteurs de risque, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30 (sans rendez-vous, dans la limite des places disponibles, plus d'informations via le lien ci-dessous). Le grand public pourra également bénéficier d'une sensibilisation au handicap visuel grâce à plusieurs ateliers animés par des membres de l'Unadev. Au programme : découverte du braille, jeux de société et échecs adaptés, simulation et mise en situation de malvoyance, découverte de la technique de guide ou encore démonstration d'un chien-guide au travail. Le bus poursuivra ensuite sa route en direction de Châteauroux, Metz, Saint-Etienne, Chinon, avant de rejoindre finalement Château-Renault le 30 juin 2022, ultime étape de ce road-trip « visionnaire ».

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.