Inscrivez-vous à l'Handesport challenge Akka Inscrivez-vous à l'Handesport challenge Akka Inscrivez-vous à l'Handesport challenge Akka

Chambre inadaptée: un hôtel offre une expérience renversante

70 livres, c'est le prix pour passer la nuit dans la chambre la plus agaçante au monde. Rideaux trop courts, toilettes étriquées... Même regarder la TV devient un pur cauchemar ! Le but : sensibiliser sur le manque d'accessibilité.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

La chambre d'hôtel « la plus agaçante du monde » vient d'ouvrir ses portes en Angleterre ! A Blackpool, le « Art B&B » promet à ses clients de passer « la pire nuit » de leur vie. Toilettes minuscules, salle-de-bain impraticable, rideaux trop courts... La pièce a été conçue, dans ses moindres détails, pour les « exaspérer ». Et le tout pour la « modique » somme de 70 livres, soit un peu plus de 82 euros. A l'initiative ? Christopher Samuel, un artiste britannique, lui-même en  fauteuil roulant, qui souhaite mettre en exergue les difficultés rencontrées par les visiteurs handicapés lorsqu'ils séjournent dans un lieu inadapté à leurs besoins. Immersion garantie !

Construction bancale

A l'extérieur, l'hôtel cache bien son jeu... Mais, une fois le pas de la porte franchi, le « cauchemar » commence. Des étagères déséquilibrées, un lavabo inexploitable, des bouteilles de savon à l'envers... Sans parler de l'éclairage qui se trouve derrière le pommeau de douche et de la porte des toilettes qui ne ferme pas. Pour ceux qui pensaient se détendre devant la télévision après cette expérience déstabilisante, il faudra la regarder à travers un miroir et enjamber de hautes bordures pour accéder au lit. A l'image des étagères, la construction de cette pièce s'est avérée « un peu bancale », révèle Michael Trainor, le directeur des opérations. « Les constructeurs ne comprenaient pas ce qui se passait sur le chantier et nous expliquaient sans cesse que les mesures étaient fausses. » C'est seulement à l'issue des travaux qu'ils ont découvert le pot-aux-roses...

Inspiré par sa propre expérience

Se mettre à la place des personnes handicapées, le temps d'une nuit, pour sensibiliser sur le manque d'accessibilité, tel est l'objectif de cette démarche inédite. Pour concevoir cette pièce infernale, Christopher Samuel s'est inspiré de son expérience personnelle. En 2017, alors qu'il était sans-abri, il a été placé dans un foyer inadapté. « Je ne pouvais pas entrer dans la chambre normalement, utiliser les toilettes ou même monter sur le lit, alors j'ai juste dormi sur ma chaise », confie-t-il, deux ans plus tard. Depuis son ouverture, début décembre 2019, des dizaines de curieux ont testé cet établissement hors-norme. Leur leitmotiv : quoi de mieux qu'une expérience inclusive pour terminer l'année en beauté ?

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.