Chèque carburant 100 euros : et en cas de handicap ?

Pour toucher l'indemnité carburant de 100 euros, il faut utiliser sa voiture pour se rendre sur son lieu de travail. Les personnes handicapées sont évidemment concernées, sous conditions de ressources. A demander en ligne jusqu'au 28 février 2023.

• Par

Thèmes :

Commentaires6 Réagissez à cet article
Illustration article

825 000 demandes d'indemnité carburant déposées pour la première journée, le 16 janvier 2023. D'un montant de 100 euros, elle vient remplacer la ristourne sur les prix à la pompe en vigueur jusqu'à fin 2022, en ciblant « 50% des Français les plus modestes ».  Mais, en cas de handicap, Isabelle s'interroge : « Je suis handicapée et malade et je dois souvent me déplacer en voiture pour des examens médicaux. Puis-je avoir l'aide carburant ? » Pas dans ce cas. Contrairement à la prime inflation de janvier 2022 (article en lien ci-dessous), qui avait été notamment versée aux bénéficiaires de l'AAH (allocation adulte handicapé) sans condition, la prime carburant de 2023 est réservée aux « personnes qui travaillent et utilisent leur voiture pour se rendre à leur lieu de travail », détaille le gouvernement.

Quelles conditions de revenus ?

Les travailleurs en situation de handicap sont donc évidemment concernés mais à quelles conditions ? Pour être éligible, il faut avoir déclaré des revenus en 2021 et avoir un revenu fiscal de référence inférieur ou égal à 14 700 euros, ce qui correspond à 1 314 euros nets par mois pour une personne seule, 3 285 pour un couple avec un enfant (« s'il y a deux actifs, il s'agit de leurs revenus cumulés », précise le gouvernement) ou 3 941 euros pour un couple avec deux enfants.

Le revenu fiscal de référence et le nombre de parts du foyer figurent sur la première page de l'avis d'imposition 2021. Il faut alors diviser le revenu fiscal de référence par le nombre de parts du foyer pour savoir si l'on ne dépasse pas la limite de 14 700 euros par part. A noter qu'un couple qui travaille et possède deux voitures peut bénéficier de 200 euros.

Pour un particulier qui parcourt 12 000 km par an, cette indemnité représente un peu plus de dix centimes par litre. Mais « aucun nombre minimum de kilomètres parcourus ni de distance minimum de son travail ne sera exigé pour la toucher », précise le gouvernement. Les propriétaires de véhicules électriques, hybrides rechargeables et de deux roues motorisées sont également éligibles. Dix millions de personnes seraient concernées, pour un montant global d'un milliard d'euros.

Comment faire sa demande ?

Pour toute demande, il faut remplir un formulaire en ligne jusqu'au 28 février 2023, en fournissant notamment une attestation sur l'honneur indiquant l'utilisation du véhicule pour aller travailler. Il existe par ailleurs un numéro de téléphone national : 0 806 000 229 (service gratuit + coût de l'appel), accessible du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00. Il est également possible de s'adresser au service des impôts des particuliers.

Les personnes éligibles recevront cette aide de 100 euros directement sur leur compte bancaire, sans démarche supplémentaire de leur part, à partir de la fin du mois de janvier.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires6 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
6 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.