Le congé proche aidant rémunéré à partir d'octobre 2020?

Les décrets d'application du congé rémunéré proche-aidant seront publiés en septembre 2020 promet Brigitte Bourguignon, ministre de l'Autonomie, pour une mise en œuvre dès octobre. 52 euros par jour pour une personne isolée !

• Par

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Quand les aidants pourront-ils bénéficier du congé rémunéré qui leur est désormais dédié ? La loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 prévoit en effet l'indemnisation du congé « de proche aidant » permettant d'améliorer l'articulation entre leur vie personnelle, professionnelle et leur vie d'aidant. Dévoilé le 30 septembre 2019, il n'est toujours pas effectif. Le député du Nord Paul Christophe a donc interpellé le gouvernement à ce sujet, rappelant que, six mois après ce vote, le décret d'application, qui doit préciser ses conditions et son montant, n'était toujours pas paru.

En pratique

La loi prévoit une indemnisation de 43,52 euros par jour pour une personne en couple, 52 euros pour une personne isolée, le même barème que pour les congés de présence parentale (qui permet d'accompagner un enfant malade) et de soutien d'un proche en fin de vie. Elle pourra être versée trois mois, fractionnables, pour l'ensemble de la carrière, et ouvrira des droits à la retraite, ce qui « représente un investissement de plus de 100 millions d'euros par an en année pleine », selon le dossier de presse du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

Décrets publiés en septembre

Prenant la parole dans l'hémicycle, Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'Autonomie, a répondu que le décret serait « publié au cours du mois de septembre 2020 », la mise en œuvre effective étant prévue à partir d'octobre. Le député, qui avait défendu un texte proposant un tel dispositif dès 2018, salue « ce dispositif tant attendu par ces femmes et ces hommes qui, quotidiennement, œuvrent en toute humilité et bienveillance pour soutenir leurs proches en difficulté », tout en restant attentif à son application concrète. Selon les chiffres officiels, 8,3 millions de personnes, en France, aident régulièrement un proche en perte d'autonomie ; près d'un sur deux est salarié, soit environ quatre millions de personnes.

Des aidants à bout

Il y a urgence pour de nombreux d'entre eux… Le Covid est passé par-là et cette crise sans précédent a eu un impact retentissant sur les proches aidants, aussi bien dans le champ du handicap que du grand âge. Dès le début de l'épidémie, certains hôpitaux ou établissements ont demandé à de nombreuses familles de venir chercher leurs proches (article en lien ci-dessous). Après plusieurs mois de sollicitations, certaines sont à bout, isolées, laissées dans la plus grande détresse. L'expérimentation de ce congé, prévue sur deux ans, prend alors tout son sens… Dans une enquête menée par le Ciaaf (Collectif inter-associatif des aidants familiaux) en mai 2020, 45,8 % des répondants réclamaient par ailleurs « une prime pour service rendu », au même titre que les soignants et professionnels du médico-social qui se verront attribuer une prime exceptionnelle de 1 000 à 1 500 euros pour bons et loyaux services (article en lien ci-dessous). 

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
2 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.