Handicap et accès aux droits, des discriminations persistent

En février 2017, le Défenseur des droits rend public son rapport d'activité 2016 qui évalue, notamment, l'accès aux droits des personnes en situation de handicap. Ses conclusions ? Certaines discriminations persistent, surtout à l'égard des femmes.

3 mars 2017 • Par

Thèmes :

Illustration article

Faire valoir ses droits, particulièrement en cas de handicap, reste compliqué en France. C'est l'un des constats du Défenseur des droits, Jacques Toubon, qui se fie à un rapport annuel d'activité réalisé en 2016 et rendu public le 23 février 2017 (en lien ci-dessous). Il dénonce « un certain retrait du service public et particulièrement une réduction des fonctions d'accueil, d'orientation et d'assistance, au profit de procédures numérisées ». Et vise, à ce sujet, la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) et Pôle Emploi. Ces organismes renverraient encore trop souvent vers Internet des utilisateurs ayant besoin d'un échange téléphonique, selon une enquête complémentaire réalisée par l'INC (Institut national de la consommation).

Les femmes handicapées pénalisées

« La faiblesse des politiques publiques de lutte contre les discriminations depuis des décennies n'est pas étrangère à la méconnaissance des réalités et à l'ignorance des procédures », estime Jacques Toubon. En 2016, le handicap reste la deuxième cause de discrimination. À ce sujet, les femmes en situation de handicap y seraient les plus sujettes, notamment dans le domaine de l'emploi. Jacques Toubon remarque par ailleurs que les personnes les plus défavorisées (âgées, en situation de handicap ou confrontées à des difficultés économiques) abandonnent plus fréquemment que les autres les démarches pour faire valoir leurs droits, considérant qu'il est impossible de contester une décision du service public ou d'une administration. C'est le cas d'une personne sur cinq selon le rapport.

Et la protection de l'enfance ?

En ce qui concerne les enfants handicapés, le Défenseur des droits dit réaffirmer son engagement au service de leur protection, en suivant notamment un rapport de novembre 2016 comprenant une quinzaine de préconisations destinées aux professionnels d'associations sociales et médico-sociales (article en lien ci-dessous). Si la situation reste donc globalement préoccupante, elle n'est pas réversible et devrait faire l'objet, en 2017, de plusieurs interventions du Défenseur auprès des collectivités.

© Défenseur des droits

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
4 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.