Donald G. Triplett, cas N°1 de l'autisme, décède à 89 ans

Donald G. Triplett, connu comme le cas N°1, est la première personne à avoir reçu un diagnostic d'autisme par Léo Kanner en 1938. Cet Américain est décédé le 15 juin 2023 à l'âge de 89 ans.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article Donald G. Triplett, cas N°1 de l'autisme, décède à 89 ans

Il était connu comme le « Cas N°1 ». Donald G. Triplett, la première personne à avoir reçu un diagnostic d'autisme, est décédé le 15 juin 2023 à l'âge de 89 ans. Ses parents pressentaient qu'il n'était pas un enfant « comme les autres ». Son diagnostic d'autisme a été posé en 1938, alors qu'il avait cinq ans, par le pédopsychiatre Léo Kanner, un chercheur au sein de l'hôpital Johns Hopkins de Baltimore, et deux collègues grâce à une longue lettre détaillée de 22 pages envoyée par ses parents, contenant des observations révélatrices sur ses aptitudes et son comportement. Le Dr pense d'abord une schizophrénie mais des détails le chiffonnent, et c'est en rassemblent huit autres cas approchants qu'il finit par définir l'autisme. Cette lettre demeure un document de référence pour ceux qui étudient ce trouble infantile.

Simplement Don

Donald a fait l'objet d'un livre intitulé In a different key (Une clé différente), d'un film documentaire sur la BBC et d'innombrables articles de revues médicales. Mais, à Forest, une petite ville à environ 64 kilomètres à l'est de Jackson (Mississipi), il était simplement « Don ». Il a travaillé durant 65 ans dans une banque dont son père était l'un des principaux actionnaires. Le reportage de la BBC insiste sur le rôle joué par sa mère, qui « a travaillé sans relâche pour l'aider à se connecter au monde autour de lui, pour lui apprendre le langage, pour l'aider à apprendre à prendre soin de lui-même », ainsi que sur sa propre intelligence et sa capacité d'apprentissage, qui lui ont permis de vivre parmi les autres.

Une vie normale

Diplômé en 1958 du Millsaps College, il aimait le golf et les voyages et volait fréquemment vers des destinations exotiques et vivait une vie « normale ». « Il était dans son propre monde mais, si vous lui donniez deux nombres à trois chiffres, il pouvait les multiplier plus rapidement qu'une calculatrice », prétendent ses proches. Ses facultés ont fait naître quelques « légendes locales » ; un élève avait ainsi juré que Don était capable de compter instantanément le nombre de briques d'un mur juste en le regardant. On apprit plus tard qu'il n'en avait pas la moindre idée et inventait un chiffre pour jouer le jeu.

Ses funérailles ont eu lieu le 19 juin dans l'église presbytérienne de Forest.

© Ylevental/Creative commons

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.