Expo Corps et sport à la Cité des sciences: focus handisport

L'expo Corps et sport investit la Cité de sciences de Paris du 16 octobre 2018 au 5 janvier 2020. Phénomène scientifique, social et médiatique, le sport est traité dans ses aspects positifs comme dans ses dérives. Le handisport y a toute sa place.

14 octobre 2018 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Alors que Paris se prépare à accueillir d'importantes manifestations sportives, notamment les Jeux olympiques et paralympiques en 2024, la Cité des sciences et de l'industrie (Paris 19) réalise une exposition dynamique sur la pratique du sport : « Corps et sport », du 16 octobre 2018 au 5 janvier 2020.

Expériences multiples

Présentée sur un espace de 1 200 m2, l'exposition décrypte le lien entre le sport et le corps dans une large acception, physique comme psychologique. Elle s'intéresse autant à l'athlète de haut niveau qu'au sportif amateur et joue la carte de l'expérience : le visiteur se teste, évalue ses performances physiques, techniques ou tactiques ainsi que sa concentration, son équilibre ou sa coordination. Les mécanismes généraux du corps en mouvement, les notions de dépassement de soi ou d'esprit de compétition, les bénéfices et risques du sport sont abordés. Phénomène scientifique, social et médiatique, il est traité dans ses aspects positifs comme dans ses dérives.

Focus handicap

L'exposition s'ouvre également au handisport, activité toujours plus reconnue, en loisir comme en compétition. Le film Au-delà du handicap montre aux visiteurs que, pour le navigateur Damien Seguin, né sans main gauche, se dépasser c'est se lancer des défis. Depuis des années, il a su convaincre le monde entier que son handicap n'était pas un frein à son insertion dans le milieu sportif des valides. L'expo fait également un focus sur les prothèses de plus en plus perfectionnées utilisées dans les compétitions handisport. Les lames de course sont très en vogue notamment les pieds Chee ¬ tah ou pattes de guépard, inventées par Van Phillips en 1984, dont il existe aujourd'hui de nombreux modèles. Oscar Pistorius a été le premier à médiatiser ces lames en 2012, lors des JO de Londres. Elles sont recourbées pour faciliter la propulsion du sportif lors du contact avec le sol. La fibre de carbone leur confère solidité et souplesse et permet une meilleure restitution d'énergie. C'est grâce à ces lames que l'athlète Marie-Amélie Le-Fur a remporté ses multiples médailles d'or.

L'entrée de l'expo est gratuite pour les visiteurs handicapés.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.