Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante

Festival Regards croisés : quelle fête, quels talents !

La 11ème édition du Festival Regards croisés a battu son plein à Saint-Malo. Une salle comble pour découvrir les 49 films en compet sur le thème métiers et handicap. Humour, émotion ou hard rock et épouvante pour une vision dépoussiérée du handicap.

12 novembre 2019 • Par

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Mireille Malot a trouvé à Saint… Malo, son sort d'attache. Logique !  Après 8 ans à Nîmes, le festival Regards croisés, qu'elle préside, a investi depuis trois éditions la cité malouine (Bretagne). Le Palais du Grand large, face à la mer, à deux pas des remparts de la vieille ville a fait le plein ! Il a accueilli du 6 au 9 novembre plus de mille festivaliers venus de toute la France et parfois même de Belgique pour cette compétition de courts métrages sur le thème « métiers et handicap ». Il réunit principalement des Esat (Etablissements et services d'aide par le travail) mais pas que ! Son credo : « « Le handicap n'empêche pas le talent ».

Jobdating à succès

Pour la première fois, un jobdating était également organisé qui a réuni une trentaine d'entreprises locales et 130 candidats. Sept postes sont déjà pourvus, d'autres à venir, se félicite Mireille Malot qui se dit elle-même surprise par ce « succès ». « On a eu raison d'y croire, on sait pourquoi on est là et pour quoi on se bat », ajoute-t-elle. Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des droits rappelle qu'en 2019 le handicap sera une nouvelle fois la première cause de discrimination, soit 30 % des saisines, « et c'est dans l'emploi qu'elle se manifeste en premier », explique-t-il.

Cette année, le jury, composé d'acteurs, de journalistes ou de sportifs comme le jeune champion handisport Théo Curin, était présidé par la réalisatrice Charlotte de Turckheim qui a répondu à l'invitation de Sam Karmann, directeur artistique du festival ; elle assure qu'elle ne s'attendait pas « à rire autant et à être si émue ». Il a tranché parmi les 49 films en compétition. Un jury jeune, présidé par le réalisateur Benjamin Parent, a décerné, lui aussi, ses trophées.

Humour, hard rock et horreur

De l'humour, souvent, de l'émotion aussi, du cynisme, parfois, comme ce scénario qui imagine une loi imposant aux entreprises du milieu protégé d'accueillir au moins 6 % de travailleurs valides ; les réticences s'avèrent les mêmes ! Tous les sujets sont abordés, sans tabou, par exemple la vie sexuelle. Tous les univers sont exploités, via des prismes parfois déroutants, celui du hard rock qui dévoile des portraits en noir et blanc des travailleurs d'un esat de Beaune ou encore de l'épouvante avec le film Le foyer de la terreur. « Pas de pitié mais de la joie, des éclats de rire et de la chaleur, se réjouit Nathalie Levillain, adjointe au maire de Saint-Malo en charge de la famille. Ce festival a vraiment une âme. ». On la doit, notamment, à Krystof Fluder, humoriste, qui a déchiré la scène, à la compagnie de danse L'impossible échappée, à la troupe de l'esat du Cailly, près de Rouen. Il fait partie de la dizaine d'esat qui, sur 1 500 en France, ont ouvert un atelier théâtre. « Quand on est sensibilisé au handicap, à la différence, ensemble, on peut travailler », assurent ses comédiens.

Une ministre a fait le déplacement ; une première ! « Rien de mieux que le cinéma pour voir les personnes et quoi de mieux qu'elles pour parler d'elles ? », a déclaré Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, en remettant le grand prix du jury au film A corps dansant. L'histoire de jeunes en situation de handicap de l'IEM La Marrière, à Nantes, qui participent à une création chorégraphique avec des danseurs africains et raconte au jour le jour leurs difficultés avec leur « corps dansant » (vidéo ci-contre). « Même avec un lourd handicap, juste en bougeant la tête, on peut danser », confie son réalisateur, Bruno Ometak.

« Plus on fera de films, plus les regards se croiseront et plus les barrières entre personnes handicapées et valides tomberont, assure Sam Karmann. Quand je dis aux gens de venir voir des films sur le handicap, ils ne disent pas immédiatement : 'Super, on va se marrer'. Eh bien si, au bout de 10 ans, on continue à se marrer ! », explique-t-il.  « On revient l'année prochaine, assure Charlotte de Turckheim. De toute façon, avec Mireille, qu'elle qualifie « d'irrésistible », on n'a pas le choix ! ». Clin d'œil, elle regrette juste que l'esat de la ville de Turckheim n'ait rien remporté !

Le palmarès de la 11e édition du Festival Regards Croisés


Grand prix du jury : À corps dansant, réalisé par Bruno Ométak et produit par IEM La Marrière

Catégorie milieu ordinaire
• Prix du jury : Les 3 films de la collection Différents, et alors !, réalisé par Act Pro Jaris productions
• Mention spéciale : L'artiste dans son milieu
• Prix du jury jeunes : L'artiste dans son milieu, réalisé par Pignol Yaël

Catégorie milieu protégé
• Prix du jury : Des goûts, par l'esat Les Ateliers du Breuil - NICIBAR Maiana
• Mention spéciale : The jobs, par ADAPEI Papillons Blancs Alsace - Simon Éric
• Prix du jury jeunes : Des goûts

Catégorie communication d'entreprise
• Prix du jury : #handicap : s'adapter, c'est aussi l'affaire des autres, réalisé par le Conseil départemental de la Mayenne
• Mention spéciale : RTE passe à l'action, réalisé Pierre-Louis Levacher et produit par Inspirience
• Prix du jury jeunes : Faire de vos différences, une force, réalisé par Elephantatwork Laurens Catherine / Du Verne Hervé et produit par EDF

Catégorie autres regards Esat
• Prix du jury : Le foyer de la terreur, réalisé par Mehdi Noblesse et produit par l'esat de la Mauldre
• Mention spéciale : A cœurs ouverts, par Chaire de l'économie sociale et solidaire - Galimberti Marina
• Prix du jury jeunes : Pellot, par La Pommeraie - Ateliers Agora

Catégorie autres regards
• Prix du jury : The mess, par Allen-Pickard Dorothy
• Mention spéciale : Extra Ordinaire – La vie sexuelle et affective de Gaëlle
• Prix du jury jeunes : Extra Ordinaire – La vie sexuelle et affective de Gaëlle, réalisé et produit par APF France Handicap - Souttre Jacques

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.