Handbike trip : 2 sœurs à roulettes démystifient le handicap

320 km en 12 jours en handbike pour rallier Versailles au Mont Saint-Michel, c'est le défi que s'est lancé Caroline, paraplégique. Du 18 au 31 juillet 2021, elle véhiculera un message d'espoir et de résilience : le handicap n'est pas une fin en soi.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Deux sœurs se lancent à l'assaut du Mont Saint-Michel à vélo ! Enfin, un vélo pour Guillemette, 31 ans, mais un handbike pour Caroline Fruchaud, 28 ans. C'est en mai 2018 que la vie de cette passionnée de sport bascule à la suite d'un accident de ski qui provoque une lésion complète de sa moelle épinière. Pas de jambe, pas de sport ? Quelle idée saugrenue. Pas question que sa paraplégie la cloue dans un fauteuil, seule chez elle. Ping-pong, aviron, tir à l'arc, canoë, parachute, badminton, wave-ski... Depuis son accident, Caroline s'essaye à toutes sortes de sports, plus ou moins extrêmes. Dans quelques jours, elle parcourra 320 km, à la seule force de ses bras, en douze jours, pour combattre les idées reçues sur le handicap et inciter les personnes concernées à se (re)mettre en selle. Départ prévu de Versailles le 18 juillet vers 12h30 !

Un « bike trip » fédérateur

Sur leur chemin, Guillemette et Caroline tenteront d'essaimer leurs ondes positives dans les hôpitaux. Si cette ambition est freinée par les restrictions sanitaires liées à la crise de Covid-19, comme à leur habitude, elles refusent de perdre espoir. Si elles ne peuvent pas se rendre au chevet des patients, elles tenteront de les faire venir à elles. Les deux sœurs invitent toutes les personnes intéressées, en situation de handicap, aidantes ou « valides », à les rejoindre tout au long de leur « bike trip ». Second coup dur ? Le handbike, qui devait être motorisé, ne le sera finalement pas car l'entreprise qui devait s'en charger s'est rétractée. « Ça va se jouer au mental », écrit le duo sur ses réseaux sociaux, conscient que le défi sera « beaucoup plus dur que prévu »« Mais la victoire n'en sera que plus belle ! »

Des box cadeaux pour les personnes hospitalisées

Côté logistique, l'improvisation est de mise. Les frangines dormiront chez des membres de leur famille ou sous la toile de tente... au choix ! Pour suivre leurs aventures, rendez-vous sur le compte « Hostobox » sur les réseaux sociaux. Hostobox, c'est l'autre projet de Caroline. Cette ancienne pâtissière est actuellement en train de créer une entreprise qui fabrique des boîtes cadeaux « funs et made in France » pour les personnes hospitalisées. Au menu : des produits gourmands, cocooning, ludiques et des défis pour s'évader du quotidien hospitalier. En attendant, « let's gow (girls on wheel ou les filles à roulettes, en français) sur la route de la Véloscenie ! », s'impatientent-elles.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.