Japon: la maltraitance des personnes handicapées

Le gouvernement japonais a publié lundi un rapport chiffré sur la maltraitance des handicapés, un problème connu mais pour la première fois évalué sous forme de statistiques nationales.

12 novembre 2013 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

TOKYO,

Le gouvernement japonais a publié lundi un rapport chiffré sur la maltraitance des handicapés, un problème connu mais pour la première fois évalué sous forme de statistiques nationales.

Selon ce document, quelque 4.500 requêtes liées à des cas de mauvais traitements ont été recensées par les différentes autorités locales en six mois (entre octobre 2012 et mars 2013) et 1.699 personnes handicapées ont été reconnues victimes de maltraitance.

Les handicapés mentaux représentent 45% du total des individus malmenés et la violence physique est présente dans 38% des cas vérifiés.

Les responsables de ces actes répréhensibles sont le plus souvent (86%) la famille ou autres tuteurs de ces personnes souffrant de déficiences physiques et/ou mentales. Les 14% restants sont le fait des supérieurs hiérarchiques sur le lieu de travail ou des personnels des centres de soins.

"Cette étude montre pour la première fois la réalité de la maltraitance des handicapés", a souligné sur la chaîne de télévision publique NHK un professeur de l'Université Izumi. 

Toutefois, selon lui, il existe de grosses disparités entre les régions face à ce grave problème de société "qui exige une prise en charge rapide et à long terme".

Pour faire baisser le nombre de cas, il est d'après lui indispensable de renforcer la réponse des autorités locales.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires



Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.