Handicap : idées de 275 000 Français pour changer la donne

Treize actions pour garantir une vraie place aux personnes handicapées, c'est le pari de Make.org qui a fait appel aux idées de 275 000 Français lors d'une grande consultation citoyenne. Deux ans pour mettre les choses en œuvre.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

En 2016, à la suite d'un accident, Arthur Alba est contraint de se déplacer avec des béquilles... temporairement. Il découvre alors un monde semé d'embûches où le moindre déplacement prend des allures de parcours du combattant. « C'était tellement compliqué que je ne suis quasiment pas sorti de chez moi, raconte-t-il. Cela n'a duré que quatre semaines mais, pour certains, c'est à vie. » Ce mois d'isolement entraîne une réelle prise de conscience sur le manque d'accessibilité de nos cités ! Il décide alors de cofonder, avec Cyril Koslowski, l'application Streetco, « le premier GPS piéton collaboratif adapté aux 6,8 millions de personnes à mobilité réduite (PMR) » qui alerte les utilisateurs des obstacles qui se dressent sur leur chemin et localise les lieux accessibles. Une initiative utile pour le plus grand nombre puisque  « 90 % des piétons disent rencontrer des problèmes pour se déplacer ».

275 000 participants

Cet outil inspirant est l'une des briques du projet « Rue sans surprise » mis en place dans le cadre du plan d'actions de la Grande cause sur le handicap, issu de la consultation citoyenne « Comment la société peut-elle garantir une vraie place aux personnes handicapées ? » (article en lien ci-dessous). Lancée en mai 2019, avec une quarantaine d'associations et de startups engagées, elle est pilotée notamment par Make.org Foundation, une plateforme citoyenne qui permet aux Français de donner leur avis sur des sujets qui leur tiennent à cœur. Elle a réuni 275 000 participants et débouché sur treize actions, dévoilées le 5 novembre 2020, qui seront mises en œuvre au cours des deux prochaines années. Rendre la ville et les transports plus accessibles, améliorer la formation et les parcours professionnels, sensibiliser l'ensemble de la société à toutes les formes de handicap, valoriser et mieux accompagner les aidants... Autant d'enjeux auxquels souhaite répondre ce plan d'actions (en détail dans le lien ci-dessous et intégralité de la conférence dans la vidéo-ci contre).

Accompagner en emploi et dans les transports

Quelques exemples parmi ces 13 actions ? Le projet « Partage ton voyage » vise à offrir, d'ici 2022, à 2 000 personnes handicapées un accompagnement dans leurs déplacements quotidiens quel que soit le mode de transport (en commun, à pied, en voiture) et le handicap. L'idée ? Profiter de ce trajet pour créer un lien social. « E-learning accessibilité+ » entend, quant à lui, former 80 % des personnels de 2 000 institutions culturelles à l'accueil des personnes en situation de handicap. « TPE inclusives » souhaite, de son côté, offrir à 1 000 petites entreprises (TPE et PME) les outils pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur politique handicap via une plateforme digitale ; des fiches pratiques qui reprennent « le b.a.-ba du handicap » ainsi qu'un « serious game », pour sensibiliser salariés et managers sont actuellement à l'étude.

Sensibiliser par l'art et valoriser les aidants

Autre action prometteuse ? « Handiartiste » a pour ambition de diffuser, sur une chaîne généraliste, un programme régulier présentant les œuvres d'artistes en situation de handicap. Objectif ? « Transcender par la pratique artistique », explique Livia Dumoulin, responsable artistique du groupe TF1, qui se dit notamment épatée par les performances de Viktoria Modesta, danseuse amputée (article en lien ci-dessous). Enfin, l'objectif de « Qualification aidant » est de délivrer 15 000 formations en ligne par an aux aidants pour leur permettre de valoriser leurs acquis et leurs compétences.

 « Nous avons deux ans pour changer la donne ! », exhorte Axel Dauchez, président-fondateur de Make.org, qui affirme désormais sa volonté de « passer d'une déclaration d'intention à une réalité de mise en œuvre ». Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, salue un « programme très riche qui s'appuie sur les propositions de la société civile ».

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.