Handicap : le revenu universel d'activité inquiète les asso

Le comité national du revenu universel d'activité s'est réuni le 11 juillet 2019. Les associations n'ont pas tardé à réagir. Ce qui les inquiète? Que cette prestation "sacrifie" les personnes handicapées et ne prenne pas en compte leurs spécificités.

15 juillet 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Le futur revenu universel d'activité (RUA), censé se substituer d'ici à 2023 au RSA et à plusieurs autres prestations sociales, ne doit pas "sacrifier" les personnes handicapées, avertissent leurs associations dans une tribune publiée par le Journal du dimanche.

Absence de prise en compte du handicap

Alors que le ministère des Solidarités a réuni pour la première fois, le 11 juillet 2019, le "comité national" du RUA, "nos associations, représentantes des personnes en situation de handicap et de leurs familles, dénoncent une concertation qui, sous couvert de faire des constats, dessine déjà des orientations auxquelles nous nous opposons fermement", écrit Luc Gateau, président de l'Unapei, au nom d'un comité de 55 organisations. "L'allocation aux adultes handicapés (AAH) ne doit pas disparaître au profit d'un revenu universel d'activité ne prenant pas en compte la spécificité du handicap", prévient-il.

Inégalités face à l'emploi

La tribune souligne en particulier que l'attribution d'un revenu minimum d'existence ne doit pas dépendre "d'un potentiel accès au travail, au risque de compromettre la situation de millions de personnes en situation de handicap dont le taux d'incapacité est reconnu et qui ne peuvent pas subvenir seules à leurs besoins". "Pourquoi nier systématiquement la vulnérabilité et l'incapacité de milliers de personnes en situation de handicap en laissant sous-entendre qu'elles pourraient accéder à un travail ?", s'interroge le texte. A noter, le taux de chômage des personnes handicapées, autour de 19% en 2018, est environ deux fois supérieur à la moyenne nationale.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires9 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
9 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.