Innovation : l'aide auditive qui fonctionne comme un cerveau

Une aide auditive qui fonctionne comme un cerveau, avec 12 millions de sons appris, capable de faire le tri entre l'essentiel et les parasites. Déjà sur le marché, Oticon More ™ promet de révolutionner la vie des personnes malentendantes.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Un aide auditive révolutionnaire pour permettre aux personnes malentendantes d'accéder à toutes les richesses du monde sonore, c'est ce que promet la marque Oticon. Un espoir pour 500 millions de personnes qui, dans le monde, sont concernées par la perte auditive. Des seniors de plus de 50 ans en majorité mais pas que puisque 8 % des patients équipés ont moins de 18 ans. L'année 2000 était celle du numérique. 2020 sera celle du RNP. Quésaco ?

RNP ou réseau neuronal profond

Oticon More ™ se présente comme la « première aide auditive au monde dotée d'un réseau neuronal profond embarqué (RNP)». Son talent ? Cette intelligence artificielle (IA) est capable d'imiter la manière dont le cerveau apprend, via des neurones artificiels. Cette audioprothèse a été entraînée à partir de 12 millions de scènes sonores, soit presque la totalité de celles qui existent au monde. Une base de données unique et authentique que les ingénieurs danois, « sortis du labo », sont allés capter dans la « vraie vie ». Des études ont en effet démontré que, pour fonctionner de façon optimale, le cerveau a besoin d'accéder à un éventail complet de sons -c'est la « philosophie » BrainHearing™, développée par la marque. Or si une aide auditive les restreint, cela peut affecter le processus d'audition naturel. « Cet outil renforce les connexions, comme si les routes s'élargissaient à mesure que le réseau grandit », illustre Eric Bougerolles, audioprothésiste, responsable audiologie chez Oticon.

Moins de fatigue

Alors qu'un tiers du temps l'utilisateur se trouve dans des environnements sonores complexes, cette puissance de traitement permet d'optimiser les sons en temps réel, en différenciant les bruits principaux des secondaires et en évinçant les bruits parasites. Les aides auditives traditionnelles font déjà le job mais ne permettent pas de gérer toutes les situations, cinq ou six au plus, avec parfois des erreurs d'interprétation. Ce nouveau système entend changer la donne en « offrant un accès clair aux sons significatifs, tout en préservant le confort d'écoute et le contraste sonore », assurent ses concepteurs. 60 % d'infos en plus que les outils habituels et une émergence des sons de premier plan supérieure de 45 %, promet la marque. Moins d'effort pour l'usager qui peut alors dédier ses capacités cérébrales à d'autres activités, ce qui permet de « réduire les problèmes de santé et les difficultés de vie liées à une perte auditive non traitée », selon la marque. Un test a été réalisé en conditions réelles, lors d'un dîner bruyant ; les convives ont confirmé qu'ils avaient accès à plus d'informations sonores, leur cerveau est alerté mais pas gêné, avec un impact positif sur leur fatigabilité. Un autre utilisateur a témoigné que, pour la première fois, il avait réussi à rester à la table familiale de Noël jusqu'à la fin du repas.

Une puce ultra intelligente

C'est Polaris™ qui est aux manettes. Cette puce, selon ses concepteurs, « la plus intelligente », promet une capacité d'exécution d'algorithmes avancés seize fois supérieure à son prédécesseur, deux fois plus de capacité et vitesse de calcul et 64 canaux de traitement. L'utilisateur peut par ailleurs définir ses préférences personnelles. D'autres options sont proposées. Par exemple la possibilité de transmettre, via cette plateforme sous Android et iPhone, le son de tout appareil Bluetooth, appel ou musique, radio et même télévision, directement dans l'audioprothèse. Cette connectivité permet aussi, via le service web IFTTT, de se connecter à tous les objets connectés de la maison : système d'alarme, électricité… Une appli permet également à l'audioprothésiste de faire des réglages à distance, même si la visite en présentielle reste privilégiée.

Ce dispositif innovant convient pour les pertes auditives de légères à profondes, la marque assurant que 95 % sont appareillables. Ses qualités ont été récompensées par deux prix lors du CES de Las Vegas 2021, bastion des technologies grand public de demain… Il est sur le marché depuis fin 2020, au prix d'environ 2 000 euros, et peut bénéficier d'une prise en charge partielle dans le cadre du tout nouveau panier 100 % audio mis en place par le gouvernement depuis le 1er janvier 2021, dans la catégorie haut de gamme (article en lien ci-dessous).

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.