Justicie.fr localise les permanences juridiques accessibles

Divorce, infraction, différend professionnel... Des permanences juridiques sont là pour répondre gratuitement à des questions de droits. Encore faut-il qu'elles soient accessibles. Lancée en 2023 par Droit pluriel, Justicie.fr géolocalise ces lieux.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article Justicie.fr localise les permanences juridiques accessibles

Trouver un cabinet d'avocat accessible, la croix et la bannière ? Peut-être plus pour très longtemps. Lancée le 27 juin 2023 par l'association Droit pluriel, Justicie.fr a pour objectif de simplifier les démarches juridiques des personnes en situation de handicap. Tribunaux, maisons de justice et du droit, mairies offrent des permanences juridiques gratuites, anonymes et confidentielles, pour faire le point sur toute difficulté juridique ou administrative, prendre connaissance des démarches ou entreprendre des procédures, sur des questions de travail, de logement, de divorce ou même de violences. Mais peut-on s'y rendre en fauteuil roulant ? Existe-t-il une traduction en langue des signes ? Un système de guidage pour les personnes déficientes visuelles ? Le personnel est-il formé à la question du handicap ? Pas toujours. Droit pluriel a passé toutes ces structures juridiques au crible.

Comment ça marche ?

L'interface, « 100 % accessible » et gratuite, selon Droit pluriel, permet de trouver, depuis un ordinateur, un téléphone ou une tablette, le lieu d'accès au droit le plus proche, partout en France, et de connaître son niveau d'accessibilité. Il suffit d'utiliser la géolocalisation ou d'indiquer son adresse, puis de renseigner le critère d'accessibilité (langue des signes, environnement calme, personnel formé...) souhaité. Une carte interactive affiche le résultat. Fini le travail d'enquête avant de se rendre sur site, l'information est délivrée « clé en main ». Pascal, 48 ans, s'en réjouit : « Au moment de porter plainte, je voulais avoir un conseil juridique. J'ai téléphoné à six ou sept cabinets qui ne pouvaient pas me recevoir car je suis en fauteuil roulant. Il n'y avait aucune solution qui prenne en compte ma situation. Je ne suis pourtant pas le seul en France ». Myriam, 24 ans, témoigne à son tour que son école lui ayant refusé des aménagements d'examens, « aucun professionnel de la justice ne savait l'aider et elle avait donc besoin d'une « juriste formé »». Des associations l'ont renvoyée vers Droit Pluriel qui lui a parlé de Justicie.

Objectif : rendre la justice accessible à tous

L'association n'en finit pas de multiplier les projets pour rendre la justice accessible à tous. En juillet 2021, elle présentait au ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, et à Sophie Cluzel, alors secrétaire d'Etat au Handicap, la mallette « Justice et handicap ». A l'intérieur, plusieurs propositions concrètes. Elle a organisé, décembre 2022, une tournée pour sensibiliser les professionnels du droit et faire sauter les barrières qui subsistent entre le tribunal et les personnes en situation de handicap (Lire : Justice et handicap : une tournée pour former les magistrats). Depuis 2022, l'association propose également des ateliers dédiés au droit du travail, à destination des personnes aveugles et malvoyantes (Lire : Aveugles : des ateliers pour connaitre ses droits au travail).

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.