La voix des handi-visibles : le nouveau parti 100 % handicap

Sa grève de la faim pour dénoncer la déscolarisation de son fils autiste avait fait parler de lui. Georgio Loiseau ne voulait pas en rester là. 2 mois plus tard, il lance un parti politique transpartisan sur le handicap : La voix des handi-visibles.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article La voix des handi-visibles : le nouveau parti 100 % handicap

« Ensemble, nous pouvons faire entendre votre voix trop souvent étouffée », affirme Georgio Loiseau. La sienne n'a pas pour habitude d'être réduite au silence. Le maire de Poses, une commune normande, a décidé de devenir le porte-voix des personnes en situation de handicap. Il s'est fait connaître en mai 2023 après avoir entamé une grève de la faim pour dénoncer la déscolarisation de son fils autiste et le manque de structures adaptées (Lire : Après une grève de la faim, un père obtient une place en IME). Après avoir obtenu une place dans un Institut médico-éducatif (IME), l'élu s'est progressivement réalimenté, indiquant toutefois continuer le combat. Le combat prend aujourd'hui la forme d'une bataille politique. Le 10 juillet 2023, Georgio Loiseau a créé La voix des handi-visibles, « un mouvement transpartisan » sur le thème du handicap, dont le « statut reste à définir ». Objectif : « représenter les personnes en situation de handicap et leurs aidants pour soutenir leurs droits et leurs besoins ». 

Faire peser le handicap dans le débat public

Si l'élu affirme avoir obtenu « tout ce qu'il demandait » pour son cas personnel, les besoins à l'échelle régionale voire nationale sont conséquents, notamment en matière de scolarisation. « Des situations comme celle de mon fils, il en existe partout en France », affirme-t-il dans une interview accordée à Actu.fr. De quoi alimenter une « réflexion collective » pour « peser dans le débat public ». « Aux législatives, il y a bien le parti des chasseurs ou encore du plaisir. Et pourquoi pas le parti du handicap, du soin ? », reconnaît l'édile dans une vidéo postée sur son compte Facebook. Ce mouvement s'articulera autour de quatre piliers : le handicap et les personnes vulnérables, les aidants familiaux, les soignants, les accompagnants et les professionnels du lien. Des représentants d'associations et collectifs issus d'une trentaine de départements ont déjà rejoint « La voix des handi-visibles », en dehors de toute couleur politique traditionnelle. « Nous souhaitons que nos revendications soient escaladées au plus haut sommet de l'Etat », avec éventuellement à plus long terme, la présentation de candidats lors des futures élections.

Initiatives politiques similaires

Ça n'est pas la première fois qu'un parti politique « monothématique » sur le handicap voit le jour. En 2000, le Collectif des démocrates handicapés (CDH) se constitue à l'Assemblée nationale, arguant déjà que ses revendications valent autant que « celles des chasseurs ou des écolos ». Quinze ans plus tard, Latifa Gilliotte, élue en situation de handicap, réitère l'expérience et crée le Mouvement du handicap physique et social (MHPS) (Lire : Latifa Gilliotte : nouveau parti politique dans un fauteuil). Prometteurs, ces deux mouvements sont toutefois tombés dans l'oubli. Espérons que la tendance s'inverse pour Georgio Loiseau. 

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires5 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
5 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.