Laetitia Bernard, aveugle : son tandem refusé dans un train!

Trop long le tandem ! Laetitia Bernard, aveugle, est restée sur le quai d'une gare parce que ce moyen de locomotion y est interdit. La sportive de haut niveau appelle à changer le règlement pour que les discours "inclusifs" collent à la réalité.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article Laetitia Bernard, aveugle : son tandem refusé dans un train!

« Non, mesdames, vous ne monterez pas à bord avec votre tandem. C'est interdit ! ». Laetitia et Clémence sont restées à quai. Ça se passe le 29 mai 2023 à la gare de Cosne-sur-Loire, sur la ligne de TER entre Nevers et Paris.

Une championne à quai

Les deux jeunes femmes avaient jusque-là vécu une expérience formidable, une cyclo-rando en binôme dans le Sancerrois. Le tandem, ce n'est pas une lubie ni un caprice, c'est une nécessité car Laetitia est aveugle. Son nom ? Bernard. Cette journaliste officie sur Radio France. Elle-même sportive, championne de France de saut d'obstacles handisport, elle ne recule devant rien pour assouvir sa passion pour le sport et faire tomber les « obstacles » de la cécité, un à un. Jusqu'au jour où… dans la vraie vie !

Les tandems interdits par le règlement !

Il est vrai que le site SNCF mentionne que « les TER acceptent à bord des vélos pliés, de préférence transportés dans des housses (130x90 cm max). Sauf mention explicite, les tandems et les remorques non pliés sont interdits. » Alors, oui, les tandems pliables existent mais pas adaptés à l'usage intensif que la sportive souhaite en faire. Pourtant, à l'aller, les contrôleurs ont vu le tandem avec les roues démontées pour qu'il soit plus court -même si Laetitia consent qu'il prend tout de même un peu plus de place qu'un vélo ordinaire- et n'ont rien dit.

« Emmène-moi là où je veux ». Ou pas !

Au retour, l'accueil s'est dégradé... C'est le week-end de la Pentecôte, forcément chargé ; les deux partenaires en ont bien conscience et c'est pour cette raison qu'elles ont choisi un train en fin de matinée, pour éviter la foule. Mais les pourparlers pédalent dans le vide… Les contrôleurs reprochent aux deux jeunes femmes de « bloquer le train ». Clémence, certainement moins rodée aux discriminations, fond en larmes. Aucun apitoiement… D'autres vélos embarquent et le train repart. Sur les trains régionaux Bourgogne-France-Comté, il est pourtant écrit, en très gros : « Emmène-moi là où je veux ». Ou pas ! Début juin, le binôme reprend le train cette fois-ci pour participer au triathlon de Deauville mais, sur les lignes normandes, leur tandem est « toléré » si la personne aveugle est présente. Laetitia ne comprend donc pas cette application à géométrie variable.

« C'est pas un caprice ! »

Elle ne vise pas les contrôleurs mais décide d'alerter pour faire évoluer ces règles entre « chien et loup ». D'autant que les amateurs de tandem déficients visuels n'ont pas vraiment d'autre option que le train. Impossible de l'attacher à l'arrière d'une voiture standard, il faut louer une camionnette, et si le trajet est en ligne droite, venir la récupérer, le problème reste donc entier. Laetitia assure qu'elle serait prête à payer pour deux vélos, s'il le faut. Les pros du handisport ont trouvé l'astuce, le tandem dans une housse, ni vu ni connu… « Mais en rando, après, il faut trimbaler la housse, c'est pas top ! », explique-t-elle.

Changer le règlement

« C'est sûr qu'il n'y a pas des millions de cyclistes en tandem en France et c'est une petite niche mais, si on ouvre cette brèche, cela peut faire évoluer les mentalités. La SNCF assure qu'elle veut se rendre accessible mais en se concentrant sur le fauteuil roulant. Or certaines personnes handicapées ne sont pas concernées… », rappelle Laetitia Bernard. Dans la foulée, elle interpelle @SNCFVoyageurs dans un tweet : « Est ce que pourriez faire évoluer ce règlement, pour que des mots #SociétéInclusive et #SportPourTous deviennent une réalité ? », taguant au passage les ministres du Handicap et de la Santé. « C'est triste, dommage et tellement hermétique », ajoute-t-elle, a fortiori au moment où le ministère des Sports dévoile sa feuille de route pour développer la pratique sportive des personnes handicapées (Lire : Handicap : des mesures pour booster la pratique sportive). « A un an des Jeux de Paris 2024 où l'on promeut le sport pour tous, faites-le pour de vrai », exhorte-t-elle. Sans compter les discours et engagements martelés en faveur des mobilités douces…

Dernière ligne droite via la banlieue

Finalement, comment s'est terminée l'aventure ? Les naufragées étaient prêtes à parcourir les 200 km à vélo mais elles ont dégoté un plan B. Le coup de pouce est venu d'ACP Audax, un club de randonneurs longue distance parisien : les sportives dans un camion, le tandem dans un autre qui les attendra à… Saint-Rémy-lès-Chevreuse, à 40 km de leur domicile. Clémence a dû reprendre le train de banlieue quelques jours pour tard avec une amie pour rentrer vers Paris en selle, dans un environnement peu propice au cyclotourisme.

L'Europe s'en mêle

Ironie du sort, quelques jours plus tard, le 7 juin 2023, l'Union européenne promeut de nouvelles règles en matière de protection des voyageurs en situation de handicap, promettant une « expérience de voyage plus fluide » (Lire : Trains en Europe : plus de droits en cas de handicap?). Parmi ses mesures, elle garantit des places dédiées aux vélos assemblés, pour tous les nouveaux trains commandés après le 7 juin 2025, ainsi que pour ceux faisant l'objet d'améliorations majeures à partir de cette date. Le texte prévoit également « d'améliorer le transport des bicyclettes et d'autres solutions encourageant l'utilisation combinée des chemins de fer et des bicyclettes ». Et, pour les tandems, tout va rouler ?

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.