Londres : un cabaret punk fait un doigt aux préjugés

DJ, Adam, Emma et Steph sont las de s'excuser. D'être différents. D'exister. A Londres, ces artistes handicapés ont monté un cabaret "neurodivergent" pour faire un doigt d'honneur aux préjugés. Résultat : un show cash, sexy et impertinent.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

« Je fume et je bois. » « Je regarde du porno. » « Je suis malade et fatigué d'être votre chien de cirque. Et nous ne partirons pas ! » DJ, Adam, Emma et Steph fument sur scène, partagent leurs fantasmes, enchaînent doigts d'honneur, grimaces et autres jurons... « And we are not f**kin' sorry ! » (Nous ne sommes pas putain de désolés) affirme le titre de leur show. Un ton provocateur. Une plume acérée. Une énergie de dingue. Le tout saupoudré de d'humour british. Ce « cabaret neurodivergent punk queer de Londres », composé d'un danseur contemporain, d'une humoriste, d'un artiste de théâtre musical et d'une spécialiste du spectacle vivant propose un spectacle « sexy, subversif, dramatique, avant-gardiste, impertinent et scandaleux ». L'enjeu ? Donner aux personnes « neurodivergentes » et en situation de handicap une voix, revendiquer le droit de pouvoir s'exprimer... et d'exister.

Casser les codes, envoyer valser les idées reçues !

« Nous avons organisé ce spectacle de nous-mêmes afin que les gens comprennent qui nous sommes », explique DJ (Housni Hassan), membre du collectif « Not your circus dog » (Pas votre chien de cirque, en français), ravi de pouvoir « briller » le temps d'un spectacle. Avec leur look, leur maquillage et leur discours extravagants, ils tentent de casser les codes de cette société encore trop peu inclusive et tolérante. Car, au-delà de divertir, l'objectif est surtout de sensibiliser. Entre deux blagues salaces, ces artistes évoquent les regards persistants et la violence que provoque parfois leur orientation sexuelle comme leur handicap. « C'est fantastique de pouvoir parler de nos propres expériences de discrimination », se réjouit Adam Smith. Plus qu'un spectacle, un exutoire. Une thérapie. Un confessionnal ? « Cette représentation, c'est l'honnêteté absolue ! », proclame Heather Johnson, l'une de ses têtes pensantes. Après une tournée à guichets fermés en 2019, cette troupe déjantée a « retourné » le théâtre de Soho, à Londres, du 31 août au 3 septembre 2022. Dj, Adam, Emma et Steph promettent de revenir très bientôt pour une soirée « sans vergogne » et « sans compromis ». See you* !


* A bientôt !

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.