Métro Paris : 45 stations accessibles d'ici 2024, et pas 240

240 stations de métro accessibles sur 309 d'ici 2024 ? Un article de France 3 laisse espérer un miracle. Mais Ile-de-France mobilités rectifie l'erreur ; ce sera seulement 45 stations et 14 % du métro. Le point sur les chantiers franciliens en cours

• Par

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Un miracle dans le métro parisien ? C'est ce que laisse penser un article de France 3 Ile-de-France publié le 29 septembre 2023 : « Dans les prochains mois, Ile-de-France mobilités (IDFM) prévoit 1,5 milliard d'euros d'investissement pour rendre 240 stations de métro accessibles à l'horizon 2024. 'Nous allons installer des ascenseurs dans chacune des stations qui comptent plus de 5 000 voyageurs par jour', indique Laurent Probst, son directeur général. » Tout cela en quelques mois ? Alors que l'accessibilité du métro parisien, réclamée depuis des décennies, semble dans l'impasse et que seules 9 % des stations sont accessibles aux personnes avec un handicap moteur (par exemple en fauteuil roulant), soit 27 stations sur 309... Grégoire de Lasteyrie, vice-président d'IDFM, expliquait à Handicap.fr en août 2023 que « rendre accessible une station de métro nécessite de sept à dix ans de travaux ». Personne ne s'est emparé de cette annonce providentielle alors que la grogne va crescendo face aux promesses faites en vue des Jeux de Paris 2024 qui ne seront manifestement pas tenues (Lire : Paris 2024 : accessibilité des transports encore en chantier) ?

Retour à la réalité !

C'est Claude Boulanger, vice-président de la commission Transports et mobilités du CESE (Conseil économique, social et environnemental) Ile-de-France, expert en mobilités, qui a soulevé le lièvre dans un tweet. Trop beau pour être vrai ! Histoire d'en avoir le cœur net, Handicap.fr a donc interrogé IDFM. Et, là, la grosse déception, évidemment ! « Cette partie de l'article présente de nombreuses imprécisions et approximations », font savoir ses services. Depuis, la rédaction de France 3 a rectifié le tir. L'occasion de faire un point concret sur ce chantier faramineux en cours ?

1,5 milliard pour le réseau ferré francilien

L'article fait allusion au schéma directeur de l'accessibilité (SDA), adopté par IDFM, qui prévoit un investissement de 1,5 milliard d'euros d'ici 2025, dont le financement est réparti entre Ile-de-France mobilités (50 %), la Région Ile-de-France (25 %) et SNCF gares & connexions (25 %), afin de rendre accessible non pas le métro mais l'ensemble du réseau ferré francilien (gares de train et RER).

IDFM investit non seulement dans les gares et stations mais aussi sur les matériels roulants (information voyageurs sur écrans pour les personnes malentendantes, messages sonores pour celles étant malvoyantes...), sur la formation des agents et la labellisation Cap Handéo des lignes, qui garantit leur accessibilité à tout type de handicap, dont bénéficient la ligne 1 du métro depuis 2018 (Lire : Métro : la ligne 1 labélisée pour les voyageurs handicapés) ou encore le RER A depuis 2019 (Lire : RER A : la ligne 100 % accessible, désormais labellisée !).

Métro : 113 stations accessibles en 2030

Concernant le cas spécifique du métro, 27 stations sont actuellement accessibles à Paris et en petite couronne, soit 9 % du réseau du métro. D'ici 2024, ce seront 18 stations supplémentaires, y compris avec les prolongements de la ligne 14 au nord et au sud et celui de la ligne 11 vers Rosny-sous-Bois, soit 45 stations au total d'ici 2024 et 14 % du métro.

Les nouvelles lignes du Grand Paris Express en cours de construction (15, 16, 17 et 18) seront 100 % accessibles. Ce sont donc 68 nouvelles stations qui rejoindront le réseau francilien, soit 113 accessibles au total à l'horizon 2030.

Transports de substitution

« Par ailleurs, l'ensemble des lignes de métro est 100 % accessible pour les personnes en situation de handicap mental, auditif ou cognitif, et dispose aujourd'hui d'itinéraires de substitution en bus, tramway ou encore RER pour garantir la mobilité des personnes concernées et leur permettre de se déplacer sans emprunter les lignes de métro problématiques », assure IDFM.

Enfin, concernant la citation de Laurent Probst dans l'article de France 3, « l'installation des ascenseurs porte sur les gares de trains et de RER, et non du métro », qui, en effet, comptent plus de 5 000 voyageurs par jour, conclut-t-elle. Pour info, celle de Châtelet en voit passer 750 000 à elle seule.

Plusieurs personnes attendent sur le quai du métro à Paris.
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.