Muco: une nouvelle piste de traitement à base de... champignon

6 000 patients français ont la mucoviscidose et 10 % sont résistants aux médicaments existants à cause d'une mutation génétique particulière. Mais des chercheurs viennent de développer les prémices d'un traitement efficace à base de champignon.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article Muco: une nouvelle piste de traitement à base de... champignon

Et si le traitement de la mucoviscidose se trouvait directement dans notre assiette ? Ou plutôt au pied d'un arbre, en forêt. Son nom ? Lepista flaccida ou clitocybe inversé. Ce champignon en forme d'entonnoir, comestible et répandu dans l'hémisphère nord, aurait la capacité de réparer une mutation particulière dite « non-sens » chez certains patients atteints de la mucoviscidose. Cette maladie génétique touche aujourd'hui environ 6 000 personnes en France et affecte notamment leurs fonctions respiratoires et digestives. Or, depuis quelques années, des innovations thérapeutiques, comme l'apparition du Kaftrio, un traitement prometteur (Lire : Muco : un traitement redonne un souffle aux patients), ont permis d'offrir aux patients une vie quasi normale. Mais pas pour tous.

Soigner les patients résistants aux traitements

10 % des patients ayant pu bénéficier des molécules actuellement disponibles sur le marché ne répondent pas au traitement parce que la maladie est, dans leur cas, « liée à une mutation non-sens », soit une anomalie génétique qui provoque la fabrication d'une protéine non fonctionnelle. « Identifier des moyens de corriger les mutations non-sens est donc un enjeu important pour les chercheurs qui étudient les maladies génétiques et espèrent notamment développer de nouvelles options thérapeutiques contre la mucoviscidose », explique l'Inserm. Dès 2017, ces derniers se trouvent sur la bonne piste. Le chercheur Fabrice Lejeune découvre alors avec d'autres scientifiques du Museum d'histoire naturelle de Paris, du CNRS, de l'Université de Lille et de l'Institut Pasteur de Lille 1 que des extraits du fameux champignon lepista flaccida pourraient corriger les mutations génétiques non-sens, sans effet toxique par ailleurs, « en rétablissant la production des protéines et en restaurant efficacement la fonction du gène muté ».

Une amélioration des symptômes chez l'animal

Depuis, l'équipe de Fabrice Lejeune est parvenue à isoler la substance active du champignon, la 2,6-diaminopurine (DAP) et à tester ses effets dans différents modèles expérimentaux de la maladie : des modèles animaux développés au laboratoire, des lignées cellulaires, des cellules de patients et des organoïdes. Les résultats ont été publiés le 12 janvier 2023 dans le journal Molecular Therapy. Les effets positifs de ce traitement expérimental ont déjà été identifiés sur le plan clinique. « Cela se traduit chez l'animal par une amélioration des symptômes », expliquent les chercheurs. Autre avantage de la DAP, elle peut être délivrée oralement et se distribue efficacement dans tout l'organisme, pendant environ deux heures. « Cela signifie que l'on pourrait atteindre l'ensemble des tissus d'un organisme tout en limitant la durée d'exposition à la molécule et donc en réduisant de possibles effets secondaires », font savoir les chercheurs.

D'autres maladies génétiques concernées

Prochaine étape, l'organisation d'un « éventuel essai clinique dans les années à venir pour tester l'efficacité de la molécule chez des patients », confie l'Inserm qui souhaite, avant cela, « développer la meilleure formulation possible pour le médicament et réaliser des tests de toxicité pour s'assurer de son innocuité chez l'humain ». Les espoirs de ce nouveau traitement vont même au-delà de la mucoviscidose. D'autres maladies génétiques rares comme la myopathie de Duchenne, et le syndrome de Rett pour lequel plus de 60 % des patients sont affectés par mutations non-sens, pourraient également en bénéficier.

© Inserm

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.