Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian

Nobuyuki, pianiste et aveugle : Trésor vivant venu du Japon

A 30 ans, le Japonais Nobuyuki Tsujii joue dans la cour des grands. Aveugle de naissance, il apprend la musique uniquement à l'oreille. Ce pianiste hors-pair a enchanté le théâtre des Champs-Élysées, le 17 décembre 2018, par sa grâce et sa passion.

18 décembre 2018 • Par

Thèmes :

Ses doigts galopent sur le piano à vive allure, son corps trépigne au rythme de chaque note, son énergie est contagieuse… Nobuyuki Tsujii, pianiste japonais de génie, n'a rien à envier aux plus grands, pas même leurs yeux. Précision : il est aveugle. Un détail car son handicap ne l'a pas empêché de devenir un virtuose et de s'attaquer aux partitions les plus complexes. Un talent « extra-ordinaire » que les spectateurs ont pu admirer, le 17 décembre 2018, au mythique théâtre des Champs-Élysées*, à Paris.

Une passion éternelle

Sa plus grande histoire d'amour, il la vit avec la musique depuis l'âge de 2 ans. Sa mère lui chantait des chansons et il les reproduisait au piano. Il n'est pas issu d'une famille de musiciens et, aveugle de naissance, a appris à jouer à l'oreille. Les partitions en braille ? « Trop lentes » à son goût. Son aisance musicale a émerveillé sa famille avant de conquérir le Japon, la France et le monde entier. A 12 ans, il se produit au Suntory Hall de Tokyo et, dans la foulée, fait ses débuts aux États-Unis, en Russie et dans l'Hexagone. 2009, année de grâce. Il remporte le concours international Van Cliburn et éblouit le jury par son interprétation des Etudes de Chopin. Il réalise alors un coup de maître en bluffant Menahem Pressler, le doyen des pianistes en exercice : « Dieu lui a pris ses yeux mais lui a donné des dons physiques et mentaux qui lui permettent de dominer les plus grandes œuvres du répertoire ». Aujourd'hui âgé de 30 ans, Nobuyuki Tsujii se produit avec les plus grands orchestres internationaux aux quatre coins du monde et enchante tous ceux qui ont la chance de l'écouter.

Un handicap presque invisible

« Nobuyuki Tsujii est avant tout un grand pianiste, le décrit sobrement Michel Mollard, l'un de ses producteurs. Je pense que, quand on commence à dire que c'est un pianiste aveugle, on prend tout de suite la mauvaise direction. C'est comme si l'on disait que Beethoven était un compositeur sourd, ça n'a pas de sens. » Son handicap passe au second rang, il importe peu, finalement, seuls sa personnalité et son talent comptent. Sa déficience visuelle ne vient qu'alimenter l'admiration que l'on peut lui accorder. Mais comment se représente-t-il un piano s'il n'en a jamais vu ? « C'est une question que l'on est en droit de se poser », affirme Michel Mollard. Mystère… Personne ne connaît vraiment la réponse. « L'année dernière, dans ce même théâtre, il est resté trois minutes dans le silence, seul face à son piano, pour sentir la salle, la 'voir' », tente de répondre Jean-François Phelizon, son autre producteur, en mettant en lumière sa « sensibilité particulière ».

Un contrôle du son phénoménal

Comme tout grand artiste, il a « un monde à lui qu'il fait partager aux autres » mais sa particularité réside dans son « imaginaire formidable », « sa culture musicale exceptionnelle » et son « contrôle du son phénoménal ». « Il a également une manière de dialoguer avec l'orchestre qui lui est propre », admire Michel Mollard. La force de Nobuyuki : il n'hésite pas à se mettre en danger et « prend des risques incroyables », selon ses producteurs. « Il a une relation très pure et très directe à la musique, presque enfantine mais dans le bon sens du terme : simple, sage, sans vouloir prouver quoi que ce soit ». Un pianiste touchant et sans filtre, qui a un rapport « puissant, presque charnel » avec son instrument. Son énergie est contagieuse. « Quand il se lance, il ne s'arrête pas ! Idem durant les répétitions… Il épuise tous ceux qui le côtoie, poursuivent ses producteurs. Mais il a aussi un côté très humain et chaleureux. »

Heureux d'être sur scène

Sur scène, sa fougue n'a d'égal que sa douceur. Il semble bercé par le son du piano et vit chaque note comme si c'était la dernière. Un côté désinhibé probablement accentué par sa cécité ? Une chose est sûre, « il est heureux d'être sur scène et de partager avec le public et laisse donc peu de place au stress », confient ses producteurs. « Il faut savoir qu'en temps normal c'est insupportable de voir les artistes monter sur scène. En coulisse, il se joue un véritable drame ! Nombreux sont ceux qui, paralysés par le stress, ne veulent plus y aller. Et plus ils sont célèbres, plus il faut les pousser. Mais pas Nobuyuki… D'ailleurs, à chaque représentation, on se demande comment il fait. » Également compositeur, Nobuyuki Tsujii a écrit un morceau en hommage aux victimes du tsunami qui a frappé le Japon en 2011. Une sensibilité exceptionnelle, une personnalité unique, un amour inconditionnel pour la musique… En bref, un talent hors-du-commun, sacré « trésor vivant » dans son pays.

*Le théatre des Champs-Elysées est membre du réseau Acces culture (site en lien ci-dessous) depuis 2010. A ce titre, il propose des représentations en audio-description pour le public aveugle, ainsi que des ateliers dédiés aux enfants avec un handicap visuel. 60 casques d'audio-description sont disponibles pour les deux prochaines représentations de Une Carmen, étoile du cirque, les 17 (10h) et 19 mai (17h) 2019.

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.