Vannes : aire de jeux inclusive, 750 m2 d'activités adaptées

30 jeux et 50 activités ludiques adaptées réparties sur 750 m2, c'est ce que propose Les fleurs de Tohannic. Ce parc inclusif a pour ambition de créer du lien entre enfants handicapés et valides. Pour le tester, direction Vannes dans le Morbihan !

19 janvier 2020 • Par

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Parcours sensoriel, animations visuelles et musicales, toboggans adaptés, trampolines installés à ras-du-sol, balançoires « tape-culs » géantes... Aux Fleurs de Tohannic, il y en a pour tous les goûts et pour tous les enfants, quel que soit leur handicap. Cette aire de jeu inclusive de 750 m2, inaugurée le 21 décembre 2019, à Vannes (Morbihan), met à disposition 30 jeux et 50 activités ludiques, pour la plupart adaptées. L'objectif : créer des situations de partage entre jeunes handicapés et valides. A l'entrée, les panneaux qui enseignent les rudiments du braille et apprennent à signer son nom en LSF (langue des signes française) annoncent la couleur. De la couleur, il y en a à revendre ! Bleu, vert, jaune, orange... De quoi stimuler les enfants déficients visuels et éblouir les autres.

Un vent d'inclusion venue d'Espagne

A l'origine du projet ? Laure Le Meitour, présidente de l'association d'entraide autour du polyhandicap, Le tiroir ouvert, et maman de deux enfants dont Lucie, 10 ans, polyhandicapée. C'est lors de vacances en Espagne qu'elle découvre l'existence de balançoires accessibles en fauteuil roulant. Siégeant depuis deux ans à la commission accessibilité de la ville de Vannes, elle s'empresse, dès son retour, d'évoquer l'idée avec les élus, photos à l'appui. « J'y suis allée un peu au culot, avoue-t-elle. Par chance, toutes les étoiles étaient alignées ce jour-là et le maire a accepté sans broncher. » Chrystel Delattre, conseillère municipale déléguée au handicap et à l'accessibilité, elle-même en fauteuil roulant, a ensuite repris le flambeau et s'est chargée de la mise en œuvre du projet. Un an de discussions, trois mois de travaux et 500 000 euros plus tard, « la plus grande aire de jeu inclusive du domaine public » voyait le jour. « A ma connaissance, les autres sont essentiellement rattachées à des hôpitaux pour enfants ou des IEM (institut d'éducation motrice) », précise Laure Le Meitour.

Riche en stimulations

Pour cette psychomotricienne auprès d'enfants aveugles, qui « baigne dans le monde du handicap », ce parc a avant tout pour ambition de « gérer les frustrations des enfants handicapés qui ne peuvent rien faire dans les aires de jeu classiques ». « En plus d'être accessible à tous les types de handicap, il propose des activités pour tous les âges mais aussi pour les valides, se réjouit la maman. L'autre jour, un petit garçon a proposé à Lucie de la faire sauter sur le trampoline. Elle avait la banane et s'éclatait comme jamais ! » Un peu à l'écart, un petit train a été pensé pour les enfants autistes qui auraient besoin de calme. Selon Laure Le Meitour, les parents sont unanimes quant aux bénéfices de cette initiative, « à la fois ludique et stimulante », « c'est vraiment génial, les enfants ne peuvent plus s'en passer ! ». Pour preuve, « depuis les vacances de noël, le parc ne désemplit pas », assure-t-elle. De quoi inspirer d'autres régions en quête d'inclusion...

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.