Paris 2024 : des Jeux "exemplaires" pour bouger les lignes

Le 5 septembre 2021, Tokyo 2020 passera le flambeau à Paris 2024. Des Jeux qui promettent de bouger les lignes et de mettre en lumière le handicap à travers le sport. Une opportunité pour une société plus inclusive ?

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Les Jeux de Paris 2024 sont imaginés comme une opportunité de basculement vers une société plus inclusive avec le handicap, a assuré, le 24 août 2021, à quelques heures de l'ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo, la secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel. L'ambition ? "Changer la donne pour les personnes en situation de handicap", a déclaré la ministre depuis le Japon lors d'une visioconférence, avec le président du comité d'organisation Tony Estanguet.

Une image vaut 1 000 discours

Le duo a fait le voyage dans l'archipel notamment pour "encourager l'équipe de France", représentée par 137 sportifs, et "analyser les spécificités de l'organisation des Jeux paralympiques", selon Tony Estanguet. "Comme pour les JO, 54 observateurs sont présents". Les Jeux sont aussi l'occasion de donner de l'exposition aux personnes handicapées, a rappelé Sophie Cluzel. Ce public est particulièrement peu présent dans le paysage télévisuel français, selon le dernier baromètre de la diversité publié par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) (article en lien ci-dessous). "Seulement 0,7 % du total des personnes indexées (à la télévision, ndlr) sont perçues comme handicapées", souligne la publication de septembre 2020, la mettant en parallèle avec les 20 % de Français environ qu'on estime être en situation de handicap. "Qu'est-ce qu'il nous faut pour avoir de la représentation ? Des images. Et les parasports en produisent", a rappelé Sophie Cluzel, estimant que "les Jeux sont un accélérateur".

"Pour la première fois de l'histoire, les Jeux paralympiques ont fait la une du quotidien L'Equipe", s'est félicitée la présidente du Comité paralympique et sportif français (CPSF) et sauteuse en longueur Marie-Amélie Le Fur. "Le souhait que je peux faire, c'est que cet engouement perdure lors des Jeux d'hiver (de Pékin en 2022) et entre les Jeux."

Des fan zones dans 17 villes en France

Pour favoriser cet "engouement", du 2 au 5 septembre 2021, le Live des Jeux du Trocadéro réouvre ses portes à Paris (entre 10h et 15h, selon les jours, jusqu'à 19h), afin de célébrer les performances des athlètes paralympiques et d'initier le grand public au para sport (article en lien ci-dessous). Au programme : un espace "expérientiel immersif inédit", des activités sportives et culturelles et des rencontres avec les para athlètes médaillés. De Nice à Colombes, en passant par Saint-Etienne et la Seine-Saint-Denis, 17 villes hôtes, qui accueilleront toutes des épreuves dans trois ans, proposeront également des sites de célébration afin d'offrir un avant-goût de Paris 2024. La programmation détaillée est disponible sur le site www.paris2024.org/fr/live-trocadero

Tokyo 2020 passe le relai à Paris 2024

Le 5 septembre, sera également organisée la cérémonie de passation entre Tokyo 2020 et Paris 2024, qui promet une fête du sport "inoubliable pour rapprocher les athlètes paralympiques de leur public", inspirer le plus grand nombre et faire bouger les lignes. Pour la première fois dans l'histoire, Paris 2024 aura le même emblème pour les Jeux olympiques et paralympiques. Une preuve, selon Tony Estanguet, "de notre volonté de porter les deux facettes de notre projet avec la même passion, la même ambition et la même exigence" (article en lien ci-dessous).  Cet engagement se traduit concrètement par une carte des sites de compétitions aussi "spectaculaire" pour les deux évènements. Dans trois ans, la tour Eiffel accueillera celles de cécifoot, le Grand Palais l'escrime fauteuil et le para taekwondo, l'Arena Champ de Mars et le Grand Palais éphémère le para judo et le rugby fauteuil, les Invalides le para tir à l'arc et le parc du château de Versailles la para équitation. "L'ensemble des 18 sites et les zones de célébration seront accessibles aux personnes en situation de handicap", poursuit le président de Paris 2024.

"Les Jeux de Paris 2024 vont contribuer à faire progresser l'accessibilité universelle, l'inclusion, l'insertion professionnelle et la pratique sportive des personnes en situation de handicap", assure Tony Estanguet, se disant convaincu que "le sport peut changer les vies".

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.