Rejoignez les équipes Cdiscount Rejoignez les équipes Cdiscount Rejoignez les équipes Cdiscount

Toilette adaptée : la 1ère salle de change à Nancy et Arras

Des toilettes PMR trop petites contraignent certaines personnes handicapées à faire leur change sans aucune intimité. Or il existe le concept de salle de change. Les deux premières en France ont été inaugurées à Nancy et Arras le 20 décembre 2021.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article


Les toilettes PMR sont certes accessibles mais parfois inadaptées à certains handicaps lourds. Comment, dans ce cas, changer un adulte qui porte des couches ou transférer une personne en fauteuil électrique sur les toilettes ? Photos à l'appui, Sonia témoigne qu'elle est obligée de changer son fils de 9 ans, polyhandicapé, à même le sol, sur une serviette. La maman de Florent déploie quant à elle un tapis de yoga sur le parking d'une aire d'autoroute ou se contente du coffre de sa voiture lorsqu'il pleut. Pour faire face à ce manque d'intimité, les Anglais ont trouvé la parade dès 2006 avec l'installation de « salles de change ». On en compte aujourd'hui plus de 1 500 dans le pays, dans les espaces à fort trafic comme les aéroports, les stades, les centres commerciaux. Certains restaurants aussi s'y sont mis. Elles sont même en passe de devenir obligatoires dans les hôpitaux.

Equipement complet

Et en France ? Jusqu'à maintenant, pas une seule. Or on estime à 250 000 le nombre de Français qui auraient besoin de telles installations. Mais les villes de Nancy et Arras ont décidé de changer la donne. Elles ont inauguré, le même jour, le 20 décembre 2021, leur « HandiChange ». Alors que les toilettes PMR mesurent en général 3m2, cette combinaison entre vestiaires, toilettes et salle de bains propose une surface trois fois supérieure, pas moins de 12 m2. Elles sont équipées d'une table de change à hauteur adaptable par commande hydraulique, d'une douche, d'un lève-personne électrique, de barres d'appui, ainsi que de tout l'équipement nécessaire à l'hygiène (sèche-main, poubelle), tout en préservant des espaces pour circuler en fauteuil.


Des idées citoyennes

Cette idée a été sélectionnée lors d'une concertation citoyenne lancée par la ville de Nancy, retenue parmi les 25 projets à mettre en œuvre avant fin 2021. Cette Handiroom se situe au rez-de-chaussée du parking Stanislas, proche du cœur commerçant, d'un stationnement réservé, du réseau de transports en commun, de la place Stanislas et du Parc de la Pépinière. Elle est accessible depuis la rue Maurice Barrès et les emplacements de stationnement PMR. Sécurisé, l'accès à cette salle est possible 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, grâce à un code fourni par les services municipaux, ou par une sonnette reliée au « poste de sécurité du bâtiment » où un gardien est présent en continu, a précisé la mairie. La carte « Mobilité Inclusion » permettra aussi prochainement d'y avoir aussi accès. Il est autorisé aux personnes handicapées ou en difficulté d'incontinence et à leurs accompagnants. Le coût total de ce projet est de 75 000 euros.

A Arras, c'est Eléonore Laloux qui a coupé le cordon lors de l'inauguration au sein de l'Hôtel de ville (Place des héros). Cette militante de l'inclusion est la première avec trisomie 21 à avoir été élue conseillère municipale en mars 2020 (article en lien ci-dessous). 

D'autres villes se disent prêtes à investir, notamment un collège à Nantes. Une nécessité réellement... pressante !

© Photo Ville d'Arras

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.