Santé mentale : ses assises auront lieu fin septembre 2021

Annoncées début 2021 par Emmanuel Macron, les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie auront lieu les 27/28 septembre. Alors que l'analyse des contributions des Français est en cours, le médico-social regrette d'avoir été mis sur la touche.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 18 AOUT 2021
Les Assises de la santé mentale devraient se dérouler les lundi 27 et mardi 28 septembre 2021, en partie en visioconférence. Elles couvriront neuf thématiques : la santé mentale des enfants et des jeunes, la prévention et la détection des souffrances psychiques, la prévention et la prise en charge du suicide notamment chez les personnes âgées, la santé mentale et les maladies somatiques, les nouvelles souffrances et nouvelles maladies, la psychiatrie et la psychologie face à la crise sanitaire et économique, la recherche, la santé mentale des personnes âgées et des populations spécifiques (handicap, aide sociale à l'enfance, précarité…), et les addictions.


ARTICLE INITIAL DU 20 JUIN 2021
Annoncées en janvier 2021 par le président de la République, les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie devaient se tenir avant l'été. Elles auront finalement lieu en septembre, annonce le gouvernement dans un communiqué le 15 juin. Pilotées par l'Elysée et Matignon, elles doivent constituer une « réponse aux préoccupations fortes qui se sont exprimées concernant la santé psychique de nombreux Français consécutive à la crise sans précédent de Covid-19, et en particulier chez les enfants, les jeunes et les personnes les plus vulnérables », selon le ministère de la Santé. Cet événement national doit permettre de « dresser un état des lieux partagé de la santé mentale et de l'offre de soins et d'accompagnement afin d'en tracer les perspectives d'amélioration ».  

Une consultation désormais close

Les travaux préparatoires sont engagés sous la houlette de la Commission nationale de la psychiatrie présidée par le Professeur Lejoyeux. Une consultation en ligne, courant mai, a permis de recueillir près de 15 000 réponses auprès des professionnels et du public (usagers, proches et aidants). L'analyse de ses résultats est en cours. Même si cette consultation est aujourd'hui close, une adresse mail ( assises.santementale.psychiatrie@sante.gouv.fr ) permet à ceux qui le souhaitent de continuer à déposer leurs idées. Le Comité d'orientation des Assises, composé de quinze personnalités, se réunira pour la seconde fois le 17 juin afin de finaliser le programme de cet évènement.   

Le médico-social sur la touche ?

Un collectif de seize associations regrette néanmoins dans une lettre ouverte diffusée le 3 juin que ce comité d'orientation consacre « peu de place au médico-social » et soit « composé majoritairement de représentants du monde médical ». Seules deux associations de représentants de personnes et de familles y sont en effet intégrées. Or, selon ce collectif, « les personnes connaissant des troubles psychiatriques ont besoin tout autant de soins médicaux que de soutien et d'accompagnement pour un accès à la vie sociale, un logement autonome et à l'emploi ». Certaines de ces organisations disent n'avoir été « ni associées ni même informées de cette consultation ». Elles attendent des assises « participatives et ouvertes à tous ».

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.