Une médaille pour avoir sauvé 11 résidents handicapés du feu

Halima Lamali, aide-soignante, vient d'être décorée pour le courage et le dévouement dont elle a fait preuve en février 2018 en évacuant onze personnes handicapées d'un incendie. Les pompiers saluent un sauvetage en 7 minutes chrono

11 décembre 2018 • Par

Thèmes :

Illustration article

Près de dix mois après sauvé la vie de onze personnes handicapées en proie aux flammes, Halima Lamali, l'aide-soignante d'un foyer d'accueil médicalisé des Yvelines, reçoit la médaille du courage et du dévouement. Une décoration remise en mains propres par les pompiers du département. Le 23 février 2018, la jeune femme originaire de Dreux (Eure-et-Loir) avait évacué, seule, les pensionnaires d'un des bâtiments de la maison Perce-Neige de Mareil-sur-Mauldre, près de Versailles.

Les circonstances

Il est 23 heures, Halima Lamali vient de coucher le dernier résident. L'alarme incendie se déclenche. Elle vérifie le bâtiment sans trouver l'origine du problème mais préfère tout de même prévenir la directrice de l'établissement, qui lui recommande d'appeler les pompiers. Heureuse intuition ! « J'étais au téléphone avec elle en train d'inspecter l'établissement quand j'ai poussé une porte coupe-feu. L'ouverture a créé un appel d'air et des flammes sont tombées du plafond », raconte-t-elle au Parisien.

Sauvetage express

Sans se poser de question, elle lance l'évacuation des onze résidents handicapés moteurs et mentaux. Un exercice qui s'avère compliqué puisque la jeune femme doit porter les personnes en fauteuil roulant et faire comprendre aux autres le danger qui menace. « A peine sortis, deux sont repartis se coucher, une autre a refusé de quitter sa chambre », se souvient-elle. Pourvue d'une force et d'une rapidité exceptionnelles, elle parvient à évacuer le bâtiment en 7 minutes chrono ! Les pompiers débarquent au moment où Halima pense avoir achevé sa mission. Elle compte les résidents et, là, c'est le choc... Ils ne sont que dix ! Les soldats du feu la somment de rester auprès d'eux mais Halima désobéit et court chercher la dernière pensionnaire. « Ils auraient mis plus de temps que moi, je savais où elle se trouvait », se justifie-t-elle.

Plus de peur que de mal

Après cet ultime acte de bravoure, elle est mise à l'abri avec le reste de l'équipe. Tous observent, impuissants, les flammes qui ravagent le foyer. Au total, 200 m2 de toitures sont calcinés, à cause de cet incendie, semble-t-il, d'origine accidentelle. Les locataires seront relogés dans une autre aile de l'établissement. De retour chez elle, Halima Lamali est accueillie en héros, son époux et ses enfants saluant son courage. « Mon mari m'a mise au lit samedi soir, je tremblais de partout. Mais je n'ai fait que mon travail. Je n'allais quand même pas les laisser dans leurs chambres ! », conclut-elle, humblement.

© Capture d'écran Le Parisien

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.