Ségur santé, revalorisation salariale pour le médico-social?

Pas de revalorisation salariale pour de nombreux pro du médico-social, malgré plusieurs grèves. Face à ce constat, le Conseil départemental des Vosges réclame l'égalité de traitement à équivalence de diplôme et débloque une enveloppe de 636 000 €.

• Par

Thèmes :

Commentaires15 Réagissez à cet article
Illustration article

Le Conseil départemental des Vosges a annoncé le 20 octobre 2020 avoir voté à l'unanimité une motion réclamant l'"égalité de traitement à équivalence de diplôme" pour plusieurs catégories de personnel du social et du médico-social qui n'ont pas bénéficié des augmentations décidées lors du Ségur de la santé.

Risque de dégradation du climat social

"Les élus départementaux vosgiens constatent que les secteurs du handicap, de la protection de l'enfance et de l'aide à domicile ont été omis de ce dispositif" de revalorisation salariale, "alors même qu'ils ont été très fortement mobilisés et exposés pour prendre en charge les usagers et les personnes fragiles", soulignent-ils dans un communiqué. La motion avait été présentée par François Vannson, le président (LR) du Conseil départemental, et votée le 19 octobre par l'assemblée. Par ce vote, les élus du département souhaitent "alerter et interpeller le gouvernement sur le risque de dégradation du climat social" dans ces secteurs. Ils craignent que le "non-respect du principe d'égalité de traitement" provoque des "démotivations" et des "difficultés de recrutement dans les secteurs du handicap et de la protection de l'enfance". "A moyen terme, c'est toute la politique" menée dans ces secteurs "qui est menacée si rien n'est fait", insistent-ils.

Enveloppe de 636 000 euros

Ces dernières semaines, les agents de plusieurs établissements, dans la région comme dans le reste de la France, se sont mis en grève ou ont organisé des rassemblements pour réclamer une égalité de traitement avec les personnels des hôpitaux et des Ehpad (article en lien ci-dessous), qui ont bénéficié d'une revalorisation des salaires décidée lors du "Ségur de la santé". Dans ce contexte, et soulignant l'impact de la crise sanitaire liée à la Covid-19 qui a "profondément marqué et mobilisé les établissements médico-sociaux", le Conseil départemental des Vosges a également débloqué, ce 19 octobre, une enveloppe de plus de 636 000 euros.

Primes exceptionnelles

"Ces professionnels méritent notre reconnaissance, c'est à juste titre que des primes exceptionnelles sont attendues par le secteur médico-social", ont estimé les élus. Ces primes seront versées aux agents employés par le Conseil départemental dans des établissements pour personnes âgées (résidences autonomie et établissements d'hébergement pour personnes âgées), pour personnes handicapées (foyers d'hébergement et foyers d'accueil spécialisé) ou relevant de la protection de l'enfance (maisons d'enfants à caractère social).

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires15 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
15 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.