Service civique, des mesures pour les jeunes handicapés !

Le gouvernement va lancer une campagne pour inciter les jeunes handicapés à s'engager dans le service civique. Ils réalisent actuellement seulement 0,5% des missions. Des aides financières sont prévues pour les structures accueillantes.

3 juillet 2015 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article
Illustration article

Le gouvernement va prochainement lancer une campagne pour inciter davantage de jeunes handicapés à s'engager dans des missions de service civique, qui va leur être ouvert jusqu'à 30 ans au lieu de 25 ans, ont annoncé le 30 juin 2015 les ministres Patrick Kanner et Ségolène Neuville. Rappelant l'objectif d'accueillir au total « 70 000 jeunes en service civique fin 2015 » et « 150 000 début 2017 », contre 35 000 en 2014, le ministre de la Jeunesse Patrick Kanner a estimé lors d'un point presse que cette progression ne devait « pas laisser sur le bord du chemin les jeunes en situation de handicap ». Ils réalisent actuellement seulement 0,5% des missions de service civique, a-t-il précisé.

Jusqu'à 30 ans au lieu de 25

Lancé en 2010, le service civique permet aux 16-25 ans d'effectuer une mission d'intérêt général de six à douze mois, indemnisée 573 euros nets par mois, auprès d'associations, de collectivités ou de services publics (hôpitaux, écoles ...). Ségolène Neuville, secrétaire d'État aux personnes handicapées, a souligné qu'un amendement de la sénatrice PS Claire-Lise Campion à l'ordonnance sur l'accessibilité repoussait à 30 ans l'âge limite pour les jeunes handicapés, comme annoncé à la Conférence nationale du handicap en décembre 2014. Cette ordonnance a été votée au Sénat et sera débattue début juillet à l'Assemblée nationale. Dès son adoption définitive, le gouvernement lancera une campagne d'information pour faire connaître ce changement aux jeunes, et aux structures susceptibles de les accueillir.

Des aides financières pour les entreprises

Le président de l'Agence nationale du service civique, François Chérèque, va veiller à améliorer leur accueil : adaptation du site internet de l'agence, formation de tuteurs, information des structures accueillantes. Celles-ci peuvent désormais percevoir des financements pour l'adaptation du poste de travail du Fonds d'insertion pour les personnes handicapées dans le secteur privé (Agefiph), comme du fonds destiné à la fonction publique (FIPHFP). Le service civique a accueilli en 5 ans 375 jeunes handicapés, dont 150 l'an dernier et probablement plus de 200 cette année, a précisé M. Chérèque. « Nous pouvons faire beaucoup mieux. » Parmi six jeunes conviés au ministère de la Jeunesse, Marine-Jade, 26 ans, a expliqué qu'elle souffrait d'un handicap psychique entraînant une grande fatigabilité. Lorsqu'elle a effectué son service civique l'an dernier à la Ligue de l'enseignement à Paris, ses horaires ont pu être limités à 24 heures par semaine.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

3 commentaires



Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.