Paris 2024 recrute sur Hello handicap Paris 2024 recrute sur Hello handicap Paris 2024 recrute sur Hello handicap

Syndrome de Muller-Weiss : le tendon d'Achille de Nadal?

Alors que s'est ouvert le 22 mai 2022 le tournoi de Roland-Garros, l'état de santé de Rafael Nadal inquiète. Le tennisman espagnol souffre du syndrome de Muller-Weiss, une maladie rare dégénérative qui atteint l'os du pied, pouvant être invalidante.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« Non, je ne suis pas blessé. Je suis un joueur qui vit avec une blessure. » C'est rempli d'amertume et boîtant ferme que Rafael Nadal sort du court de tennis (article en lien ci-dessous) lors des huitièmes de finale du Masters 1000 de Rome le 12 mai 2022. Il vient de s'incliner face au canadien Denis Shapovalov. La raison de cette défaite ? Un pied défaillant qui fait souffrir l'espagnol depuis plus de quinze ans. Atteint du syndrome de Muller-Weiss, une maladie rare qui affecte l'os du pied, Rafael Nadal souhaite faire mieux sur terre battue, alors que commencent le 22 mai 2022 les premiers matchs de Roland-Garros, à Paris. En espérant que, cette fois, son pied ne décide pas de mener la danse.

Une partie de l'os qui se nécrose

Opéré en septembre 2021, l'homme au 21 tournois du Grand chelem a appris à vivre avec cette pathologie dégénérative, caractérisée par « une ostéonécrose spontanée du naviculaire tarsien », d'après Orphanet, le portail des maladies rares. En d'autres termes, l'os naviculaire, situé au niveau latéral du pied, se nécrose de façon prématurée à cause d'un défaut d'irrigation sanguine. Il n'est pas rongé, il est dévascularisé. Résultat, le pied se déforme avec l'apparition d'un œdème et même d'un placard d'érythème, qui rend la peau rouge à l'endroit de la blessure. La douleur est l'autre symptôme qui doit alerter. Elle se réveille bien souvent à l'effort, lors de la marche ou de toute autre activité physique, et se localise au niveau du « médio-pied », soit à l'intérieur du pied, avant la voute plantaire.

Une maladie rare

Découverte en 1927, cette pathologie reste relativement rare, touchant principalement les femmes âgées entre 40 et 60 ans, qui présentent bien souvent des « pieds plats ». Le diagnostic doit être posé après un examen clinique et radiologique. La radio doit ainsi montrer « une déformation en forme de virgule due à l'effondrement de la partie latérale de l'os naviculaire et une saillie médiale ou dorsale d'une partie ou de la totalité de l'os », complète Orphanet. L'origine de la maladie reste, pour l'heure, méconnue et les traitements adaptés variés, entre repos, prise d'anti-inflammatoires, suivi orthopédique, voire chirurgie dans les cas les plus graves. Celle-ci consiste à retirer l'os nécrosé et à lui greffer à la place un bout d'os prélevé ailleurs. Une pratique dont semble avoir bénéficié « Rafa » mais qui n'aurait visiblement pas tout à fait porté ses fruits puisque la douleur persiste. A 37 ans, le repos forcé pourrait bien être la seule option possible pour être « remis sur pied ». Mais la retraite n'a pas l'air d'être dans les plans de ce tennisman au parcours hors normes.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.