Théâtre : l'autisme pour sauver un monde en perdition

Benjamin Oppert signe "Je rêvais d'un autre monde", une pièce de théâtre aux accents de fin du monde, dans laquelle deux personnes avec autisme ont pour mission de bâtir une société nouvelle. En salle dès le 26 mars.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

on Vimeo

« Dessinez-nous une nouvelle société ». Voilà le cri du cœur des deux personnages principaux de la pièce Je rêvais d'un autre monde, sur la bande originale de la célèbre chanson du même nom signée Téléphone. Magali Faure et Sébastien Durand campent Zénitha et Doubist, deux personnes avec autisme, précipitées à la tête d'un gouvernement, dans une société imaginaire qui se délite. Elle est autiste de « haut niveau », il est « autiste normal ».

L'autisme grand public

Dans ce spectacle (bande-annonce ci-contre) écrit et mis en scène par Benjamin Oppert de la compagnie Le vers galant, il est question de renversement des pouvoirs, de redéfinition des normes dans une atmosphère enfantine de fin du monde.  Présentée dans un décor digne du théâtre de Beckett ou de Ionesco, la pièce « se veut à la fois surréaliste, humoristique et onirique », « pour mieux mettre en avant le thème de l'autisme dans un objectif de partage avec le grand public ». La compagnie explique qu'elle n'a pas fait appel à des artistes autistes car ils « sont très souvent sollicités pour jouer uniquement des rôles d'autistes et ils en ont assez, à juste titre, car c'est une forme de stigmatisation ». Le sujet du handicap ne semble cependant pas étranger au réalisateur. Ancien professionnel du médico-social, Benjamin Oppert souhaite, à travers son art, « donner au grand public des éléments de compréhension » sur ce trouble neurodéveloppemental et notamment « montrer qu'il en existe plusieurs formes » en dehors de l'autisme Asperger (article en lien ci-dessous).

Une pièce étudiée au collège

Son travail est soutenu par le monde médico-associatif, notamment l'association Autisme et familles, la Fondation ANAIS qui œuvre pour l'emploi des personnes en situation de handicap, et d'autres… En passe d'être édité dans la revue spécialisée L'avant-scène théâtre, le texte est aussi exploité dans une dimension pédagogique. Il a ainsi été mis au programme des classes de 3e de plusieurs collèges franciliens. « J'interviens dans les classes en amont des représentations pour des ateliers d'écriture et de sensibilisation au théâtre sur le thème de la différence et du handicap ; les élèves peuvent bénéficier d'un parcours artistique, de l'écriture jusqu'à la scène », explique Benjamin Oppert. « Parce que le regard sur l'autisme doit changer, porter ce sujet au théâtre permet de le montrer autrement et de le faire comprendre par un public citoyen alors que, dans la rue, l'autisme peut effrayer et susciter l'évitement », ajoute-t-il.

Je rêvais d'un autre monde sera en tournée dès le 26 mars 2022 à Mantes-la-Jolie (Yvelines), le 8 avril à Saint-Pierre-du-Mont (Landes), le 19 mai à Trelon (Nord) et le 22 mai à Calais.

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.