Une plateforme web pour "stocker" ses dernières volontés

Pour éviter désaccord et confusion, parler de la fin de vie à son entourage reste primordial. Sur le web, une plateforme propose de conserver puis de transmettre les données concernant sa santé et son décès. Un concept utile pour l'entourage.

4 mars 2017 • Par

Thèmes :

Illustration article

Le don d'organes, l'acharnement thérapeutique, la succession financière ou affective, pour ne citer que ces thèmes, ne sont pas des sujets faciles à appréhender. Pourtant, il s'agit de problématiques concrètes, qui concernent chacun et qu'il vaut mieux avoir traité en pleine possession de ses moyens, avant que ne survienne, peut-être, la maladie ou le handicap. Pour encourager à en parler avec ses proches, le ministère de la Santé, en association avec le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV), lance, jusqu'au 20 mai 2017, une campagne d'information sur les directives anticipées (lire article en lien ci-dessous)

MemoCloud, un « coffre-fort crypté »

En parallèle, MemoCloud, un « coffre-fort numérique crypté en ligne », propose de protéger des documents confidentiels et d'en organiser la ventilation en cas de décès ou d'incapacité. En pratique, la version gratuite de MemoCloud stocke mots de passe, codes d'accès et autres documents dématérialisés ; la version payante, elle, permet d'organiser le suivi de ses volontés en cas de décès ou d'incapacité avec des personnes de confiance. « C'est aujourd'hui que je dois préparer ma fin de vie et organiser la transmission de mon patrimoine. Y compris mon patrimoine affectif », explique Robert Bentz, fondateur de MemoCloud.

Organiser sa fin de vie

Cette plateforme de stockage peut également conserver l'ensemble des informations liées à la succession des biens financiers ou aux dernières volontés, tout comme l'organisation de la fin de vie. Pour ce faire, l'abonné doit désigner deux personnes de confiance ; le moment venu, la startup prend contact avec ces tiers  et leur transmet toutes les données et dernières volontés sur l'ensemble des points clarifiés en amont. « Nous offrons la garantie que ces informations ne s'égareront pas dans le réseau mondial mais seront distribuées aux bonnes personnes pour le meilleur usage ». Pour bénéficier de ce service, compter 40 euros par an pour un espace de stockage de 1Go.

© Shutterstock

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.