Hello Handicap PME du 05 au 08 décembre, Inscrivez-vous !

Enfant handicapé par une bactérie : 2 ans de prison ferme !

Résumé : Un enfant lourdement handicapé à cause d'une bactérie, 15 autres malades. L'ex-gérant de la société SEB, accusé d'avoir produit des steaks hachés contaminés, a été condamné à trois ans de prison dont deux ferme par le tribunal.

Par , le 

Réagissez à cet article !

L'ex-gérant de la société SEB, accusé d'avoir produit des steaks hachés contaminés qui avaient rendu malade une quinzaine d'enfants en juin 2011, a été condamné à trois ans de prison dont deux ferme par le tribunal correctionnel de Douai (Nord) le 27 juin 2017.

Variante dangereuse de la bactérie E.coli

Guy Lamorlette, 76 ans, était accusé de négligences, les steaks produits étant porteurs d'une variante dangereuse de la bactérie E.coli. Il a été reconnu coupable de l'ensemble des délits, dont "blessures involontaires par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité". Le parquet avait requis trois ans de prison ferme et un avec sursis. Le tribunal a par ailleurs ordonné l'extinction de l'action publique concernant le responsable qualité de la société, Laurent Appéré, mort des suites d'une maladie le 21 juin. Il était présent au procès, du 6 au 8 juin, et le procureur avait également requis à son encontre trois ans de prison ferme et un an avec sursis.

Manquement aux règles de sécurité

Guy Lamorlette a en outre été condamné à 50 000 euros d'amende, à plusieurs milliers d'euros de dommages et intérêts à verser aux familles de victimes, et à une interdiction d'exercer une profession dans le secteur industriel et commercial. L'enquête puis le procès ont établi de nombreux manquements aux règles de sécurité, comme l'absence de contrôle spécifique à la dangereuse bactérie E.coli0157H7, plus cher qu'un simple contrôle à l'inoffensive bactérie générique E.coli.

Un enfant paralysé

Mais les deux prévenus ont nié leur responsabilité lors du procès, s'attirant la colère des familles de victimes. Les enfants touchés avaient développé pour la plupart des syndrômes hémolytiques et urémiques (SHU). L'un d'eux, Nolan, présent en fauteuil roulant à l'audience, est handicapé mental et quasi totalement paralysé du fait de l'ingestion de la bactérie. "Ca ne fera pas revenir mon fils comme il était avant, mais je suis contente du jugement, que (Guy Lamorlette) ait été interdit d'exercer dans la viande bovine", a réagi la mère de Nolan, Priscilla Vivier, devant la presse. "On disait que c'était ma faute d'avoir donné ce steak à mon fils. Mais c'était eux, ils se sont permis de donner ça aux gens", a-t-elle ajouté. Elle et son mari recevront 500 000 euros de dommages et intérêts de l'ex-gérant.

Photo : guy/Fotolia

Réagissez à cet article !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr