Enfants handicapés: la Roumanie doit achever sa réforme

Résumé : La Roumanie est à mi-chemin de sa réforme engagée pour la la prise en charge des enfants et adolescents handicapés, placés dans des centres publics, a déclaré mercredi à Bucarest un rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe..

Par , le 

BUCAREST, 7 avr (AFP) - La Roumanie est à mi-chemin de sa réforme engagée pour la la prise en charge des enfants et adolescents handicapés, placés dans des centres publics, a déclaré mercredi à Bucarest un rapporteur de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Michael Hancock.
"Les images des enfants vivant dans les institutions ne sont plus aujourd'hui celles des mouroirs que j'ai découvert en 1990, après la chute du communisme en Roumanie. Il serait toutefois déplacé de dire que tout le travail a été accompli dans ce domaine, car il reste encore énormément de choses à faire", a déclaré à la presse M. Hancock, à l'issue de sa visite de quatre jours en Roumanie.
Cette visite est intervenue peu de temps après la publication vendredi dernier par le Comité anti-torture (CPT) du Conseil de l'Europe d'un rapport, rédigé, entre-autre, par M. Hancock, dénonçant la persistance de "traitements inhumains et dégradants" à l'encontre d'enfants vivant dans plusieurs institutions de Roumanie.
"Depuis que j'ai rédigé ce rapport, des progrès ont été faits, surtout en ce qui concerne le placement de bon nombre d'enfants dans des familles d'accueil. Mais, en l'absence d'une mobilisation plus importante de la classe politique et du manque de projets à long terme, ces progrès restent malheureusement peu visibles", a poursuivi M. Hancock.
Selon lui, un prochain rapport englobant la situation des enfants placés dans des centres publics en Roumanie, Russie et Bulgarie sera rendu public au mois de septembre.
lc/ycl/qtb ef

[BI]«Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.»[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches