Villes championnes de l'accessibilité : 'pas parfaites'...

Résumé : Des membres de l'Association des paralysés de France (APF) se sont mobilisés mardi à Besançon contre le manque d'accessibilité des transports en commun dans une des capitales régionales pourtant 'championne de l'accessibilité', selon une étude...

Par , le 

Besançon, 19 oct 2004 (AFP)

Une quinzaines de personnes handicapées moteur ont sensibilisé la population à ce problème par des distibutions de tracts dans la gare de Besançon, a constaté l'AFP. "C'est très bien que les bâtiments du centre-ville soient accessibles aux personnes handicapées, encore faut-il pouvoir arriver jusque là", ont-ils expliqué en choeur, jugeant "surprenante", voire "choquante" l'étude de l'IFOP classant Besançon parmi les trois villes comptant les lieux publics les mieux adaptés.

"Il reste un vrai déficit d'accessibilité aux transports en commun à Besançon", estime également Bernard Avon, bénévole de l'APF. Il cite comme exemple les bornes fermant le centre-ville à la circulation pour lesquelles aucune télécommande n'a été distribuée aux personnes handicapées ou encore l'inadaptation de la plupart des trottoirs au fonctionnement des palettes mobiles de bus.

A Strasbourg, classée "capitale régionale la plus accessible de France" par l'étude de l'IFOP, aucune manifestation n'était organisée mardi, mais l'antenne locale de l'association relativisait elle aussi les résultats de l'enquête. "Dans ce classement, Strasbourg est tirée vers le haut par l'accessibilité de ses cinémas, qui est, c'est vrai, remarquable", a expliqué à l'AFP Erwan Delépine, le responsable de l'APF dans le Bas-Rhin. "L'accès à la culture et au cinéma, c'est certes important, mais moins que l'accès aux bureaux de poste ou aux commerces de proximité, qui continuent souvent à poser problème", a-t-il ajouté.

smk-ab/dro/ds

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr