Réaction de Sylvie Guillaume (adjointe au maire de Lyon) et de l'APF du Rhône suite à l'enquête IFOP sur l'accessibilité des villes.

Résumé : Communiqué de presse: A la suite de la publication d'une étude menée par l'IFOP, à la demande de l'Association des Paralysés de France sur l'accessibilité de 22 capitales aux personnes handicapées, il apparaît que Lyon se positionne en 17ème pos

Par , le 

Sylvie Guillaume, Adjointe au Maire, Déléguée à la Santé et au Handicap et Michel Bavière Délégué Départemental du Rhône de l'APF, s'interrogent sur les conclusions rendues par cette étude et souhaitent apporter quelques éléments de réponses :

[BB]1. SUR LA METHODE :[EB]

1/ La méthode utilisée ne prend pas en compte les spécificités des grandes villes. Comment comparer de façon pertinente la taille du territoire de Lyon avec celle de villes comme Ajaccio ou Amiens ?

2/Par ailleurs, la Ville de Lyon n'a pas été sollicitée pour transmettre des données qui auraient pu s'avérer utiles et objectives, dans un secteur qui, bien que toujours perfectible, représente une priorité pour la Ville de Lyon.

3/ L'enquête ne fait pas la distinction entre les établissements relevant des compétences des villes, tels que les mairies ou les écoles primaires, des structures privées comme les cinémas et les commerces de proximité.

4/ Au regard des réponses transmises par la délégation du Rhône de l'APF, qui sont dans l'ensemble très satisfaisantes, le positionnement de Lyon à la 17ème place, pose avec acuité la question des critères de l'enquête.


[BB]2. SUR LE FOND : [EB]

1/ L'accessibilité des transports en commun est étudiée uniquement sur la base des lignes de bus et ne prend pas en considération les réseaux du métro et du tramway. A sujet, une étude annuelle réalisée sur les réseaux de transports urbains nationaux positionne la Ville de Lyon à la 4ème place (sur 22 villes) dans le domaine de l'accessibilité.


2/ Concernant les établissements publics municipaux. L'étude est partielle, il convient d'y apporter, à titre d'exemple, les éléments d'information suivants :
- La totalité des mairies d'arrondissement est accessible.
- Le nombre d'écoles, totalement accessibles, sera quadruplé d'ici la fin du mandat.
- Pour les équipements culturels municipaux, des travaux d'accessibilité d'envergure ont été réalisés pour rendre accessible le Théâtre de la Croix Rousse en 2003 et permettront de garantir une accessibilité totale au Théâtre des Célestins.

4/ L'étude porte essentiellement sur l'accessibilité des commerces de proximité et des lieux culturels tel que les cinémas, établissements privés, sur lesquels la Ville de Lyon n'a aucune compétence.


5/ La Ville de Lyon et le Grand Lyon concentrent leurs efforts sur la mise en accessibilité de la voirie en appliquant la charte d'accessibilité rédigée avec les associations de personnes handicapées. Dans ce domaine également la concertation est la règle. A titre d'exemple le nombre d'emplacements réservés GIG-GIC est en augmentation de près de 42% depuis 2000 .
Par ailleurs, sur tous les grands projets urbains les associations de personnes handicapées sont consultées, c'est notamment le cas sur les berges du Rhône et la plaine africaine.

Pour toute demande d'information complémentaire:
Contactez Madame Sylvie Guillaume au 04 72 10 30 30

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr