Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Campagne Agefiph 2013 : l'homme handicapé invisible !

Résumé : 3ème campagne de com pour l'Agefiph ! Son ambition ? Lutter contre les stéréotypes sur le handicap dans l'emploi. Dans ce nouveau spot 2013, le handicap devient invisible. Un pari risqué ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

En 2013, le handicap deviendrait-il invisible ? C'est en tout cas le parti-pris de la nouvelle campagne Agefiph 2013 qui diffuse un spot télé certes dynamique, racé et moderne mais, ma foi, peut-être un peu trop subtile (la campagne d'affichage qui l'accompagne étant plus parlante). A l'image, la situation de handicap n'est jamais perceptible, seul le slogan renseigne : « Dans tous les secteurs, les personnes handicapées réussissent, et c'est normal ! ». Or n'a-t-on pas encore besoin, pour interpeler les esprits et susciter certaines métamorphoses sociétales, de symboles plus marquants ? Histoire, pour les non-initiés, de savoir de quoi on parle vraiment !

Une image flatteuse de la personne handicapée

Bien sûr, on ne peut qu'adhérer aux propos de Grégory Cuilleron, le sympathique cuisinier ambassadeur de l'Agefiph depuis 2011 : « Une intégration réussie, c'est lorsqu'on ne perçoit plus la différence ». Certes, l'espoir que la situation de handicap se fondra un jour dans la masse est tout à fait louable et légitime, mais cette évocation toute en nuance suffira-t-elle à interpeler ceux qui sont encore à des années lumières de cette belle ouverture de cœur et d'esprit ? « Nous avons opté pour une image flatteuse de la personne handicapée car l'idée c'est de convaincre les décideurs. C'est un pari, peut-être risqué, mais j'ai confiance, explique Odile Menneteau, présidente de l'Agefiph. » Espérons vraiment que cet idéal porté par l'Agefiph fera mouche...

A l'image : de vrais travailleurs !

Dans ce spot, aux côtés de Grégory Cuilleron : Anita, Corentin et Joël, tous trois en situation de handicap. Ce sont de « vrais » travailleurs qui ont trouvé un emploi grâce au soutien de l'Agefiph. L'une est téléopératrice, le second luthier. Le dernier, comédien dans la vie, campe, à l'écran, un mécanicien. Sourd, aveugle, en fauteuil roulant ? Peu importe, le handicap a disparu, reste l'individu ! « Ce sont de belles personnes issues de la diversité, ajoute Odile Menneteau, qui permettent de faire passer un message authentique et énergique. Elles ont été castées parmi de nombreux travailleurs volontaires. » Joël, le comédien-garagiste, a beau être sourd, il sait donner de la voix : « Je suis le miroir d'une société en faillite face à la thématique du handicap, et en particulier de la surdité. Les médias sont au cœur de l'information, et je leur conseille de se départir de leur fascination pour les peoples et de s'intéresser à tous ces artistes « extraordinaires », prétendus « en situation de handicap ». »Un taux de chômage en hausse

Cette nouvelle campagne poursuit trois buts : convaincre les entreprises que les personnes handicapées peuvent travailler, soutenir leur formation et leur accès à l'emploi et, enfin, conforter leur image positive. Grégory Cuilleron rend hommage à certains de « ces managers qui ne traitent pas les travailleurs handicapés comme des contingents ». Aujourd'hui, en France, 92 % des entreprises en emploient tandis que 50 % d'entre elles ont atteint le plancher légal fixé à 6 % de l'ensemble des salariés. Mais même si les chiffres et l'implication sont à la hausse, la situation économique actuelle ne s'avère guère propice au recrutement des travailleurs handicapés, et leur taux de chômage ne cesse d'augmenter. Dans cette conjoncture, la nouvelle offre 2013 de l'Agefiph s'axe prioritairement sur le maintien dans l'emploi, l'emploi des seniors en situation de handicap et la formation en alternance qui permet à la fois de répondre aux besoins de ces travailleurs et des recruteurs.

Un tsunami audiovisuel

Le spot « C'est normal ! » sera diffusé 600 fois à la télé à compter du dimanche 24 mars 2013. Soit près de 80 millions de contacts avec le public pendant trois semaines ! Un tsunami audiovisuel épaulé par une vaste campagne d'affiche dans la presse et notamment dans les magazines épluchés par nos managers, mais également dans tous les points relais destinés aux personnes handicapées (Cap emploi, MDPH...). Un budget d'1,6 million d'euros dont 900 000 consacrés aux achats d'espaces dans les médias. Le prix à payer pour frapper les esprits et convaincre 2.5 millions de travailleurs bénéficiant de la RQTH (Reconnaissance qualité de travailleur handicapé), un million de chefs d'entreprises et les millions de Français qui les côtoient que les personnes handicapées ont toute leur place dans la sphère professionnelle et sont, eux aussi, facteur de réussite. Quelques centimes par citoyen qui, finalement, valent bien ce grand dessein...

Campagne Agefiph 2013 et spot TV : http://cestnormal.com/campagne.php

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-03-2013 par Lautrec :
Bien entendu, il faut commencer par quelque chose, les métiers visibles, mais on reste toujours au premier stade . Le moins valorisant .des affiches avec un air de déjà vu . Je ne suis pas sure que la cause du handicap en sorte améliorée . Les images ressemblent à celles stéréotypées diffusées au profit des contrats en alternance ou autres contrats pour les plus démunis, la diversité ...
A quand, une campagne plus novatrice, il y a d'autres idées à développer

Le 25-03-2013 par Sandy :
je suis handicapée, en fauteuil roulant et la pub, je suis désolée, mais elle est franchement nulle, non percutante,...elle ne marquera pas les esprits !

Le 07-04-2013 par chris :
Le handicap, échangeons sur le sujet….
Je suis actuellement en période dessai sur un poste danimatrice socioculturelle, parce que je ne pourrais pas encadrer un groupe denfants sur des activités piscine ou accrobranche et quun handicap moteur me limite sur les activités physiques les directrices des centres sociaux mais aussi la responsable du service du développement des quartiers de la ville ne souhaitent pas transformer cette période dessai en contrat de travail, jai comme limpression que nous vivons dans une société de plus en plus excluante et cela ne dérange que peu de personnes sauf les « zandicapés »cest une plaizanterie… .Quelle valeurs, quelle société léguons- nous aux enfants daujourdhui et aux adultes de demain ?

Le 14-09-2013 par Pascale :
Cette campagne laisse parfaitement voir le degré d'arriération de la société française en matière d'acceptation du handicap. Pitoyable ! Rien que la photo donne envie de pleurer… Mais je préfère en rire. Inutile de s'étonner après que rien ne soit accessible dans ce pays supposé être celui des "droits de l'homme".

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches