Normes handicap logement : Benoist Apparu crée le débat !

Résumé : Le 5 août 2013, Benoist Apparu a déclaré que la France en faisait trop en établissant toujours plus de règles pour " protéger tout de tout le monde ". Les normes handicap en matière de logement sont dans son collimateur...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Trop de normes, trop de règles, trop de contraintes... Benoist Apparu n'a pas mâché ses mots lors d'interviews donnés le 5 août 2013 sur deux antennes, celles de BFM TV (à 8h35) et de iTélé (à 8h12). Cet ancien ministre délégué au logement au sein du gouvernement Sarkozy, actuellement député UMP de la Marne, donne en exemple les normes fixant les conditions d'accessibilité des logements pour les personnes handicapées. Il considère, dans ce domaine, qu'on en fait trop, « renchérissant les coûts de construction ». Des déclarations qui ne vont pas manquer de plaire aux associations de personnes concernées...

Pour faire baisser les prix

« Si j'avais une mesure aujourd'hui : déréglementer, « dénormer » le logement, explique-t-il. Je vous donne un exemple très concret : la norme handicap doit nous coûter autour de 10 à 15% en coûts de construction supplémentaires. Si vous voulez faire baisser les prix de production, notamment en Ile-de-France, il faut vraiment, radicalement baisser un certain nombre de normes. » L'élu fait amende honorable et confie d'ailleurs qu'il déplore, en son temps, avoir contribué à cet excès de législation : « Je le dis d'autant plus que je suis le premier, comme ancien ministre du logement, à en avoir fait, malheureusement. Et je le regrette ! Parce que ça a été une erreur de notre part d'accumuler loi après loi, norme après norme. »

« Le pays est en train d'en crever »

Pour lui, cette inflation mène à l'anéantissement de la croissance : « Il nous faut, en France, baisser les normes parce que ce pays est en train de crever de cette explosion. Nous sommes un pays qui veut se protéger de tout, qui refuse l'ombre du début du moindre risque. La société, c'est risqué, le progrès c'est risqué et vouloir protéger tout de tout le monde, c'est s'assurer un zéro de croissance pendant de nombreuses années. »

Sa bataille contre l'inflation normative

Benoist Apparu s'est engagé, dès mars 2013, dans cette bataille. Il avait alors, comme le rapportait le JDD (Journal du dimanche), proposé, pour dynamiser la production de logements neufs, de « mettre entre parenthèses, pendant trois à cinq ans », l'application de quatre normes de construction, dont l'accessibilité pour les personnes handicapées (également sur les ascenseurs, les parkings et la norme sismique). Il rejoignait, en cela, les préconisations d'un rapport remis en avril 2013 sur l'inflation normative qui, en 50 pages, recommandait d'abroger certaines lois inutiles ou aberrantes pour soulager le porte-monnaie des collectivités locales... Le « handicap » était, lui aussi, dans le collimateur des « dépenses superflues ».

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 06-08-2013 par Pik :
bonjour,
Mr Benoist Apparu, si un jour il vous arrive un accident ou quoi que se soit et que vous vous retrouvez en fateuil roulant du jour au lendemain j'aimerais pour vous que le ministre délégué au logement soit comme vous!! Une personne qui ne penses pas au handicap des personnes!! dans un pays qui à encore besoin de pas mal d'inovation dans ce domaines!!
Cdt

Le 06-08-2013 par Marina :
J'aimerai connaitre le coût de la transformation des logements pour le maintien à domicile des personnes âgées, dépenses subventionnées par l'ANAH donc des fonds publics ?

Le 06-08-2013 par brigitte :
Quand vous partez soi disant pour la paix dans des pays superbes,combien cela nous coute -t-il a nous Français sans distinction de handicap ou pas.cela devrais etre censuré. je ne vous dis pas au plaisir.

Le 06-08-2013 par Salamandre :
pauvre Monsieur Apparu, arriver à son âge après une brillante carrière et être encore capable d'une telle pauvreté d'esprit... J'adorerai que mon handicap soit aussi superflu à vivre et à supporter au quotidien que les dépenses qui y sont liées. J'espère que la vie sera clémente envers M. Apparu, sa famille et ses proches et qu'aucun d'entre eux n'aura à supporter le moindre accident et encore moins le handicap.
Quoique finalement, une telle pauvreté et étroitesse d'esprit peut être considérée comme sérieusement handicapante pour un homme politique, non ? ;-)

Le 06-08-2013 par memee :
Comment Meur Apparu, pouvez-vous tenir de tels propos?les entreprises adaptées et les Esat devraient être aménagé afin de permettre aux personnes handicapées d'avoir accès à l'emploi se qui est malheureusement loin de la réalité faute d'aides de la région et du département.

Le 06-08-2013 par net85 :
ce monsieur ne mérite pas d'avoir un mandat de député avec de tels propos ! je ne lui souhaite pas de mal mais peut-être qu'un jour, il aura besoin d'espaces pour handicapés ! honte à lui !

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr