Transports : un badge pour signaler un handicap invisible

Résumé : Les transports londoniens innovent depuis avril 2017 avec le dispositif "Offrez-moi un siège". Un badge bleu portant ce slogan permet aux voyageurs avec un handicap invisible et nécessitant une place assise de se signaler aux autres passagers.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Please offer me a seat » (S'il vous plait, offrez-moi un siège). C'est le slogan du dispositif mis en place dans les transports londoniens. Transport of London est parti du principe que 80 % des handicaps sont invisibles et ne permettent pas à ceux qui en sont atteints de se faire reconnaître des autres passagers alors qu'ils nécessitent, plus que d'autres, de voyager assis. Il a donc eu l'idée de créer un petit badge bleu, facilement repérable, portant ce slogan. Une carte « support de voyage » est également fournie qui permet de signaler la nature des besoins, selon chaque type de handicap. Ce dispositif est inspiré du « Baby on board » (Bébé à bord) que brandissent les femmes au ventre plus ou moins arrondi dans le célèbre Tube.

Sans justificatif médical

Depuis avril 2017, TfL a distribué 26 000 badges aux usagers en ayant fait la demande (en lien ci-dessous). Six mois après son lancement, l'autorité de transports a mené une enquête pour évaluer l'efficacité de la pastille bleue. Résultats positifs : sur 400 personnes l'ayant portée, les trois-quarts se sont vu offrir un siège dans les transports en commun. A la question, « Que se passe-t-il si personne ne me laisse son siège ?, TfL répond : « Nous ne pouvons pas insister pour que nos clients cèdent leur place mais, si vous avez du mal à attirer l'attention de vos compagnons de voyage, approchez-vous poliment et dites clairement que vous avez besoin d'un siège. Vous n'avez pas à expliquer votre raison mais n'oubliez pas que la personne assise peut aussi en avoir besoin. » Aucun justificatif médical n'est exigé ! L'enquête ne dit pas si certains en ont abusé…

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-12-2017 par Mimi kitty :
Bonjour.
une petite carte d.invalidité comme chez nous est amplement suffisant. Meme si on mettait un badge ce n.est pas pour autant que qq1 donne sa place. J.avoue aussi qu on a pas a afficher son handicap comme ca. On dirai qu on revient en 39-45 avec l etoile des juifs. justifier son handicap de mieux en mieux ou va ce monde.....

Le 29-12-2017 par patrick2 :
je suis en insuffisance rénale chronique sévère du a un traumatisme de la colonne vertébrale et pratique l'auto sondage intermittent propre et dois des fois demander la clé des toilettes handicapés une simple carte me permettrait de ne pas avoir d'explication a donner

Le 02-01-2018 par VINET REMY :
Bonjour .On peut tous avoir besoin d'un siège. Mais quelle est la priorité pour les personnes à mobilité réduite évidente ou non .? Existe-t-il toujours des pancartes indiquant des places réservées pour les invalides dans les nouveaux transports en commun ....?

Le 02-01-2018 par VINET REMY :
Re bonjour .Toutes les iniatives ne sont peut-être pas adéquates,mais elles ont le mérite de se faire connaître et merci de nous en informer sobrement comme ici .Soyons modérés dans nos commentaires et parlons surtout de l'avenir .

Le 04-01-2018 par Kagan Rachel :
Mon mari est sourd et ne peut suivre le journal régional sur fr3 pas.sous titré,sur une chaîne public cest un comble!!

Le 05-01-2018 par Floralie :
Je pense qu'à partir du moment où les transports publics réservent des places pour les personnes handicapées/à mobilité réduite/station debout pénible, il n'est pas nécessaire d'afficher ouvertement son handicap. Le handicap est suffisamment traumatisant pour accentuer le mal-être davantage. A partir du moment où il n'y a plus de places spécifiques assises disponibles, en se manifestant a personne en difficulté aura une place. Je parle en connaissance de cause. J'ai un handicap invisible et en se montrant courtois, je n'ai jamais eu de soucis. Evidemment, comme dans toute société où les humains se cotoient, on n'est pas à l'abri d'impolitesse, goujaterie, ou manque de savoir-vivre.

Le 08-01-2018 par Marika :
Si le handicap avait une image plus médiatique, plus positive, si les représentations du handicap et de la personne porteuse de handicap n'étaient pas aussi négatives dans l'esprit du public mais bien positivées, les PH auraient moins de mal à assumer leur différence qui est en fait une richesse. Il ne serait alors pas si difficile de porter un badge faisant savoir que l'on est porteur d'un handicap invisible. Et cela développerait l'esprit civique de tout un chacun , car chacun sait que personne n'est à l'abri d'un accident, d'une maladie invalidante et de séquelles y faisant suite. Le travail de sensibilisation des associations est important pour faire changer le regard sur le handicap, mais les médias ont aussi une responsabilité, celle de montrer plus de personnes handicapées dans leurs articles, leurs émissions et leurs programmes, afin que le public change de regard.

Le 19-01-2018 par Mary87 :
J'ai un handicap invisible , j'ai la carte prioritaire. Je suis à la caisse, je déballe les marchandises sur le tapis. Un monsieur pas très aimable me demande de lui céder la place. j'avais moins de chose que lui et j'avais tout déposé sur le tapis, je lui ai dit non gentiment. Il ne m'a pas donné le temps de lui dire que j'avais une carte.Il commence à m'insulter que je ne le respecter pas. Je n'ai rien dit, pas répondu J'ai sorti ma carte de mon porte feuille. Et là il me dit. ça ne se voit pas. Excusez-moi pour toute la méchanceté que je vous ai dit. il ne savait plus ou se mettre. Le handicap n'est pas toujours visible.

Le 31-01-2018 par 29kerma :
Pour les transports publics et les files d'attente, la carte "prioritaire" est suffisante en ce qui me concerne. Un badge différentiel serait intéressant quand on va à un spectacle ou dans une manifestation où il y a beaucoup de monde. S'il y a un mouvement de foule, je suis toujours un peu stressée (j'ai une prothèse du genou et je ne suis pas toujours stable quand on me bouscule. En plus, avec une spondylarthrite, je ne suis pas toujours dans une forme super. Peut-être qu'avertis, les gens feraient plus attention). J'avais déjà proposé l'idée à un concours d'idées sur le handicap.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr