Mathilde : un spectacle en chansigne bouleversant

Résumé : Paré pour l'émotion avec un grand E ? Le spectacle de Mathilde, Je les signe tous, propose une expérience singulière du chansigne, expression libérée de la LSF. Un moment de poésie à découvrir à Paris jusqu'au 6 janvier 2018.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Expériences multiples et singulières dans cette salle intime du 17e arrondissement de Paris. Au Studio Hébertot se donne Je les signe tous, le concert tiré de Je les aime tous, le premier album de Mathilde, aperçue dans la saison 4 de The Voice. Un spectacle à écouter avec les yeux, avec les mains. Un duo où chanteuse et chansigneuse œuvrent à l'unisson, co-mis en scène par Colombe Barsacq, spécialiste du genre.

Le chansigne en majesté

Le chansigne, c'est cette interprétation très artistique de la langue des signes. Des signes chorégraphiés qui mettent chaque « mot » en majesté. « C'est une expression plus libre que la LSF, comme dans la poésie française où on ose s'offrir le droit de casser la syntaxe, d'inventer des mots, de remodeler la langue, explique Mathilde. La première fois que j'en ai vu, c'était en me renseignant sur internet sur la langue des signes afin de traduire mes chansons, justement. J'en ai été bouleversée ! Et ce bouleversement a fait naître Je les signe tous. »

Un duo-logue

Son alter-ego, Maylis Balyan, artiste sourde, interprète à ses côtés ce « duo-logue » émouvant. « Ce n'est pas un spectacle pour sourds », assure Mathilde. Quelques-uns sont pourtant dans la salle et peuvent ainsi, au fil des gestes, « entendre » la prose subtile et engagée de l'artiste. À l'entrée, le spectateur s'est vu remettre un ballon qu'il est invité à gonfler, à tenir entre ses mains. Dès les premières notes de guitare, il se met à vibrer. Les basses font frissonner le caoutchouc. Entendre la musique du bout des doigts : deuxième expérience, belle sensation. « Un spectateur m'a confié : « Vous avez une très belle voix » explique Mathilde. Il était pourtant sourd profond. »

L'amour, toujours…

Dans ses chansons, la jeune femme parle d'amour, toujours. Et puis de liberté, d'émancipation, de bienveillance, d'empathie… De faiblesses, de trahisons, d'humiliations, d'emprise, aussi. Son titre Il était une fille est une merveille de subtilité sur un sujet pourtant pas facile : la violence faite aux femmes (vidéo ci-dessous). Mathilde se met à nu, malgré ses complexes, ces rondeurs que certains hommes lui ont jetées à la figure. C'est le journal intime d'une âme naïve et pleine d'espoir, voguant au fil de dangereuses contrées, celles des sentiments. « Une quête du bonheur et de la liberté à travers la musique, qu'on l'entende avec les oreilles ou les yeux, pourvu qu'on touche au plus profond de l'âme », explique-t-elle.

LSF : un âpre combat

Mathilde dit avoir « de nombreux combats à mener ». Alors, pour elle, le chansigne était une « évidence ». Et de rappeler le laborieux parcours de la LSF, transcrite méthodiquement et enseignée en France au début du 18e siècle, puis interdite à la fin du 19e en Europe, dépénalisée en 1991 sous François Mitterrand et enfin reconnue officiellement en 2005. « Tant de mésaventures surmontées font d'elle, pour moi, l'incarnation d'une libération humaine, le symbole d'une lutte pour l'émancipation ! C'est la force, la pugnacité, de cette minorité culturelle qui m'a donné envie de créer un spectacle incluant véritablement tous les publics. » Elle espère ainsi « éveiller les consciences ».

Je les signe tous, un « coffret de tendresse », se savoure tous les samedis à 17h jusqu'au 6 janvier 2018.

© Christine Coquilleau + Emmanuelle Dal'Secco

En pratique

  • Je les signe tous, avec Mathilde (chanson), Maylis Balyan (chansigne) et Vladimir Médail et Antoine Laudière (guitare)
  • Co-mis en scène par Colombe Barsacq
  • Studio Hébertot, 78 bis bd des Batignolles 75017 Paris
  • Tél. : 01 42 93 13 04
  • Tous les samedis à 17h
  • Jusqu'au 6 janvier 2018
  • 1h05 environ

Voir la vidéo Il était une fille

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr