Scolarisation, autisme et AAH : 3 urgences du gouvernement !

Résumé : Scolarisation, allocation adulte handicapé et lancement du 4e plan autisme : voici les 3 chantiers urgents en matière de handicap. Sophie Cluzel s'est exprimée devant l'Assemblée nationale. Le 1er comité interministériel du handicap est annoncé.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Interrogée par la Commission aux affaires sociales de l'Assemblée nationale le 25 juillet 2017, Sophie Cluzel, la secrétaire d'État aux Personnes handicapées, a détaillé les chantiers "urgents" en matière de handicap, l'une des "priorités du quinquennat" (lien vers vidéo ci-dessous).

AAH à 900 euros

Sophie Cluzel a dit avoir "commencé à travailler" à la revalorisation de l'allocation adulte handicapé (AAH), l'une des promesses de campagne d'Emmanuel Macron. "Il faut un minimum de ressources qui soit digne et respectueux des besoins. Aujourd'hui, l'AAH est à 810 euros mensuels, en-dessous du seuil de pauvreté, l'engagement c'est de le porter à 900 euros", a-t-elle dit aux députés, sans préciser le calendrier. Cette allocation concerne un million de personnes en situation de handicap, majoritairement sans emploi (article en lien ci-dessous). Le seuil de pauvreté, en France, se situe autour de 1 000 euros.

En matière de scolarité

Concernant la scolarisation des enfants en situation de handicap, un "comité de pilotage" a été mis en place avec le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, "pour essayer de résoudre tous les problèmes des élèves handicapés avant la rentrée : le manque de places dans les dispositifs collectifs de scolarisation ou les problèmes d'accompagnants", a annoncé Mme Cluzel. Selon elle, "40 à 45% des élèves ont besoin d'être accompagnés" et "beaucoup sont à l'école sans accompagnants, un sujet qui inquiète les parents". Pour cette ancienne présidente de la Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap (Fnaseph), il faudra en outre, "dès la rentrée passée", "ouvrir le chantier de rénovation de la professionnalisation des accompagnants" d'enfants handicapés.

En matière d'autisme

Enfin, concernant la prise en charge des troubles du spectre autistique (TSA), qui touchent 650 000 enfants et adultes, Mme Cluzel a estimé que la France avait "encore du retard". Le 4e plan autisme, dont la concertation été lancée en juillet à l'Élysée (article en lien ci-dessous), doit être annoncé début 2018. Ce nouveau plan s'articulera en cinq axes : la prise en charge précoce de ce trouble neuro-développemental, la scolarisation des enfants atteints d'autisme, la prise en compte des besoins des personnes adultes dans leur vie sociale et professionnelle, la prise en compte des parcours des familles et le besoin de recherche sur ce trouble, a-t-elle développé. Mme Cluzel s'est engagée à "revenir à l'automne" devant les députés pour "faire un point de la concertation".


Le premier comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat se réunira "fin septembre-début octobre", a-t-elle en outre annoncé.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-07-2017 par Jolion50 :
Madame la Ministre,
Le Handicap concerne tous ceux qui sont en situation du Handicap y compris les oubliés les retraités ex-AAH toujours reconnus handicapés qui vivent avec 800 Euros, il s sont aussi votre priorité et non qu'une catégorie d'handicapés.

Le 26-07-2017 par Catouillart Thierry :
Même 900€ nous serons en dessous du seuil de pauvreté pk ne pas avoir le smic brut nous avons pas demandé d'être handicapé nous devons nous battre pour tout dans la vie quotidienne et administratif pk tant de difficultés oui je demande un smic brut pour vivre dignement

Le 26-07-2017 par Deschamps :
Bonjour
Il faudrait revoir aussi les fonctionnalités d un accompagnant AEsH. Je suis AEsH dans le privé ( Monsieur Macron j attends mon CDI pour ne pas écrire trop long) quand j ai téléphoné la personne en charge du recrutement m a dit " ce que je vais vous dire va sans doute vous choquer il n y a pas de contact avec la famille car vous n êtes pas la pour faire du baby sitting" j ai répondu comment voulez vous que l enfant progresse si il n y a aucun retour ni avec les parents ni avec les autres acteurs qui suivent l enfant ? Et passer du temps avec l enfant n est il pas aussi source d enrichissement et intérêt pour le faire progresser ? Elle me repond je suis d accord avec vous mais les caisses sont vides.....

Le 27-07-2017 par isa :
il faudrait voir aussi que la AAH ne soit plus compter sur les revenus des conjoints car une personne en situation d handicape doit subir d être tributaire du revenus du conjoint donc sa fait un double handicape dans la vie car on supprime la AAH quand on se mets en couple mais sa supprime pas pour autant l handicape que l on subie

Le 27-07-2017 par Pas dupe :
Y'a une arête qui bloque dans ma gorgé = AAH promesse Macron +100€/mois. Or je lis passage à AAH à 900€/mois à la place de 810 actuellement. Soit +90€/mois et non +100€/mois. Où comment tranquilou ôter 10€/mois= -120€/An! Jeu de dupes+++! 900€reste toujours SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ. Notons la baisse de 5€/mois APL X12= -60€/AN. TOTAL PERTES 60+120= Moins 180€.La boîte à gifles perdues est ouverte !!! Merci QUI? J'enrage de toujours subir. :(((

Le 27-07-2017 par maisonsurleau :
Bonjour,

Déjà il y a un abus de langage, très trompeur. Si l'AAH monte à 900 euros, ce n'est pas une augmentation de 100 euros, comme le gouvernement veut le faire entendre, mais de 90 euros, car la AAH est à 810 aujourd'hui.
Puis, nous bénéficions tous , ou presque tous des APL, vu nos revenus si bas. On va nous enlever 5 euros dès septembre mais les 90 euros promis, ce sera pour quand ????
Les gouvernements du passé, se servaient dans les poches de la classe moyenne, celui ci se sert dans les poches des plus pauvres.De qui se moque t on???
C'est extrêmement grave ce qui se passe. Il FAUT que les élus bougent. Après tout, ils sont payés pour cela.
La gueguerre de se dire dire que la baisse des APL, était une idée du précédent gouvernement,ne sert qu'à nous aveugler et à gagner du temps.

Le 27-07-2017 par Daniel PETIT :
Bonjour ,
Voilà pourquoi je me suis decidé comme la majorité des Français à ne pas voter aux législatives et certainement aux municipales de 2020 . 900 € moins 5 € d'APL en moins quand vous avez un loyer de 400 € ou plus à payer par mois ... On fait comment pour survivre . Handicapés nous ne sommes pas traités comme il se devrait et cela se passe de commentaire à leur fameuse assemblée théâtrale .

Le 27-07-2017 par Sananda1 :
Le seuil de pauvreté est à 1008 €on nous propose 900 €on nous maintient volontairement dans la pauvreté ce n'est pas une question de pouvoir mais de vouloir on va encore nous parler de déficite mais quand c'est pour leur payer leur campagne électorale et tous les avantages qui vont avec la il n'est plus question de déficite garder les pauvres pauvres permet de garder les riches encore plus riche.

Le 27-07-2017 par noella06310 :
Bonjour
Moi je crois à plus rien , juste pour les riches qui en profite , on dit toujours c est grâce au dos des pauvres que vous profitez ,grr

Le 27-07-2017 par Luc :
Je suis éducateur et travaille en Sessad pro ; c est aussi une solution pour accompagner les jeunes en situation de handicap intellectuel dans leur projet professionnel et projet de vie .
Luc
Éducateur au Sessad pro de Noyon

Le 27-07-2017 par punaise :
bonjour,mon petit fils est autiste et on lui supprimé l'AVS alors arreter de dire que l'on travaille sur le sujet .....des enfants non handicapé ont des AVS et la un enfant autiste est seul face aux instits qui semblent y prendre plaisr.....

Le 27-07-2017 par punaise :
bonjour,mon petit fils est autiste et sans AVS .... donc que fait on ??? alors que des enfants non MDPH ont des AVS... chercher l'erreur

Le 27-07-2017 par kiki :
l'AAH devrait être à 1000 euros mensuel c'est
scandaleux dautant plus qu'on arrive pas a avoir du travail.

Le 27-07-2017 par PIGNOLE :
Bonjour,
il faudrait aussi augmenter la pension d'invalidité non plus taxé en fonction des salaires faute de mieux je dois travailler. et enlever la CSG RDS qu'on nous enleve en plus

Le 27-07-2017 par eric :
écrivez tous une lettre manuscrite avec nos revendications à madame cluzel pour que nous puissions avoir un vrai poids et qu'on cesse de nous prendre pour la dernière roue de la charette; aucune date annoncée pour cette revalorisation dérisoire de l'AAH et pour cause, l'argent n'est pas la pour le financement alors peut etre au printemps 2018!.Par contre lorsqu'il s'agit de trouver des milliards en 2017 pour le budget des armées, aucun problème...Vraiment répugnant ce gouvernement.

Le 29-07-2017 par anto80090 :
Même si l'AAH arrive un jour peut-être à 900€, nous restons sous le seuil de pauvreté ! Alors nus n'avons pas demandés à être handicapés... Quelles rentes ou allocations, arriverons t-elles à nous faire vivre désâment ?

Le 02-08-2017 par Inès :
Bonjour oui très bien et d ici octobre voir plus même sûr nous parents dans la souffrance la douleur jour et nuit avec nos enfants TSA ont fait Quoi ont attends encore et encore c est bien de parler mais vous n avez pas la solution miracle ?? Nous manquons de structures nous sommes fatigués par ces va et viens entre les administrations à entendre il faut d abord faire ceci pour avoir cela et au final NADA j attends de voir bien cordialement

Le 03-08-2017 par misstine :
il serait aussi utile que les "pensions pour orphelins" versées par es assurances privées ne viennent pas en déduction de l'AAH, cela permettrait au moins d'avoir de meilleurs revenus pour les orphelins (situation déjà dramatique); pourquoi les assurances privées doivent-elles se substituer au versement de la CAF (elles sont financées par les employeurs des parents décédés ! scandaleux !!!!!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr