La Corée du Nord accueille l'ONU pour parler handicap

Résumé : La Corée du Nord accepte d'accueillir pour la première fois un expert désigné par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, chargé d'enquêter sur les personnes handicapées. Une première dans l'un des plus fermés au monde.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Catalina Devandas-Aguilar doit arriver le 3 mai 2017 à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, pour « la première visite dans ce pays d'un expert indépendant désigné par le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU », précise le Conseil dans un communiqué.

Boycott des débats

En mars 2017, les représentants nord-coréens avaient boycotté à Genève un débat du Conseil sur la situation des droits de l'Homme dans le pays, en l'accusant d'être politiquement motivé. « Ma visite en RPDC (République populaire démocratique de Corée) représente une occasion clé pour étudier de première main les réalités locales, les lois, les politiques et les programmes concernant les personnes handicapées », a déclaré Mme Devandas-Aguilara, originaire du Costa Rica, dans le communiqué.

Convention handicap ratifiée en 2016

En décembre 2016, Pyongyang a ratifié la convention internationale sur les droits des personnes handicapées. Durant sa mission de six jours dans l'un des pays les plus fermés au monde, l'experte compte visiter la capitale et la province de Hwanghae du sud (sud-ouest). Elle donnera une conférence de presse dans un grand hôtel de Pyongyang le 8 mai.

© Flickr

Réagissez à cet article !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr