Handicap-social

Résumé : Loi insertion handicapés: Mme Boisseau pour une "prestation de compensation"

Par , le 

PARIS, 25 avr (AFP) - La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, qui prépare une loi de programmation et d'orientation en faveur de l'insertion des handicapés, plaide pour la "création d'une prestation de compensation" du handicap, a-t-on appris vendredi auprès de son secrétariat d'Etat.
Marie-Thérèse Boisseau a présenté jeudi une "note d'orientation" sur cette loi - qui doit réformer la loi de 1975 - au Conseil consultatif national des personnes handicapées (CNCPH).
Soulignant que "le droit à la compensation", inscrit dans la loi de modernisation sociale de 2002, "est resté à ce jour sans contenu", Mme
Boisseau prône la création d'"une prestation de compensation qui permettrait de garantir à toute personne handicapée l'accès à l'ensemble des aides techniques qui lui auront été reconnues nécessaires pour la compensation de son handicap".
La ministre ne précise pas comment serait financée cette mesure, mais n'"écarte aucune possibilité quant aux origines et à la gestion" de cette prestation, selon le document rendu public vendredi.
Cette prestation n'excluerait pas, par ailleurs, de "garantir les ressources nécessaires à une vie autonome digne", poursuit le texte, dans
lequel aucun chiffrage n'est donné.
Mme Boisseau souhaite aussi la "constitution d'un patrimoine" permettant aux personnes handicapées de "poursuivre leur vie après la disparition de leurs proches".
Au chapitre financier s'ajoutent deux grands axes : tout d'abord "rendre effectif l'accès à la cité" en généralisant "à l'ensemble des secteurs de la vie sociale le principe d'accessibilité" (transports, loisirs, culture
éducation, bâtiment, ...). Le texte souligne aussi la nécessité de garantir les conditions de maintien des personnes handicapées dans l'emploi.
Enfin, dernier principe : "mobiliser l'ensemble des acteurs dans des instances rénovées". Mme Boisseau préconise de créer un "dispositif intégré", dans chaque département, qui élaborerait avec les familles le projet
d'insertion d'un handicapé.
Elle s'interroge enfin sur la "création éventuelle d'une Agence nationale du handicap" et prévoit la mise en place, chaque année, d'une conférence du handicap.
Ce texte d'orientation "a vocation à être débattu, modifié, enrichi" et est "soumis à la réflexion du CNCPH".
Le gouvernement a déjà indiqué qu'il souhaitait que le projet de réforme soit présenté en Conseil des ministres avant l'été prochain en vue d'un examen par le Parlement à l'automne. Mme Boisseau table sur une adoption à la fin du
1er semestre 2004.
Le président de la République Jacques Chirac a fait de la lutte contre les handicaps un des trois grands chantiers de son quinquennat.
kp/tm/reb

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr