GE-Oxygène pour l'Ile-de-France manifeste pour les enfants handicapés

Résumé : Des candidats de la liste De l'oxygène pour l'Ile-de-France constituée autour de Génération Ecologie ont tenté en vain mercredi de déposer au Conseil régional des fleurs pour les enfants handicapés privés, selon eux, de places en école ou instit

Par , le 

PARIS, 17 mars (AFP) - Des candidats de la liste "De l'oxygène pour l'Ile-de-France" constituée autour de Génération Ecologie ont tenté en vain mercredi de déposer au Conseil régional des fleurs pour les enfants handicapés privés, selon eux, de places en école ou institution.
Cette liste réunit, outre GE (dont la numéro un Carine Pélegrin, 28 ans), des représentants du Collectif des démocrates handicapés, du collectif
Vaincre le Chômage, du Parti fédéraliste, du parti des Mauves et d'associations écologistes.
La délégation voulait alerter sur le sort de 2.000 enfants qui, selon elle, sont privés de solution en France (certains devant partir dans des établissements en Belgique): ni place à l'école, ni en institut spécialisé.
Mme Pélegrin a déploré de ne pas avoir pu déposer une gerbe devant les locaux du Conseil régional, dans le VIIème arrondissement.
Au Conseil, on indique ne pas avoir été averti de leur venue. "Le temps qu'un élu descende pour les rencontrer, la délégation était repartie", souligne-t-on alors que la présidente de GE, France Gamerre, présente sur les lieux, assure avoir négocié vainement le dépôt de la gerbe.
Les candidats ont finalement laissé à l'entrée une lettre destinée au prochain président de l'Ile-de-France, appelant à aider à créer des instituts spécialisés.
Parmi les 209 candidats franciliens de la liste figurent quinze personnes handicapées ou parents de handicapés, a précisé Mme Pélegrin.
cgd/chc/bg

[BI]«Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.»[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr