Enfants handicapés: Montchamp pour la scolarisation en milieu ordinaire

Résumé : La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Anne Montchamp a appelé jeudi à'un effort particulier pour scolariser '...

Par , le 

CRETEIL, 2 sept 2004 (AFP) -
"Il faut créer davantage d'établissements spécialisés. Mais il faut un effort particulier en milieu ordinaire dès que possible. C'est une erreur stratégique grave d'éloigner l'enfant handicapé de l'école ordinaire. On est parti sur des années d'efforts collectifs", a-t-elle déclaré à Joinville-le-Pont, interrogée par l'AFP sur la situation de quelque 10.000 enfants privés de cours.
La ministre assistait jeudi matin à un "exemple d'intégration réussi", selon elle, à l'école primaire Polangis, où deux fillettes de six ans, légèrement handicapées mentales, ont intégré un CP ordinaire avec l'aide d'une auxiliaire de vie scolaire.
Accompagnée par le recteur de l'Académie de Créteil Bernard Saint-Girons, Mme Montchamp a souligné le développement de formations pour tous les enseignants dans l'accueil du handicap.
Quelque 6.000 auxiliaires de vie scolaire aident en France les enfants et adolescents handicapés à s'intégrer dans des établissements scolaires (rémunérés surtout par l'Education nationale, parfois par des associations et collectivités locales). L'effort va se poursuivre, avec davantage de postes, ont indiqué la ministre et le recteur.
Mme Montchamp a rappelé "la responsabilité de l'Education nationale pour la scolarisation de tous les enfants", qui figure dans son projet de loi sur l'égalité des droits des handicapés, approuvé en première lecture et qui doit repasser au Parlement à l'automne.
mfm/st/mle


[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches