Reclassement des employés de vie scolaire

Résumé : Employés vie scolaire (EVS): accord d'un an pour favoriser leur reclassement

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !


PARIS, 7 juil 2009 (AFP) - Un accord visant à favoriser le reclassement des employés de vie scolaire (EVS) chargés notamment de l'assistance aux élèves handicapés dont les contrats sont échus, a été conclu mardi pour un an entre le gouvernement, Pôle emploi et l'entreprise de service à la personne 02.
Cet accord-cadre national, signé par le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez, le PDG d'O2 Guillaume Richard et le directeur général adjoint de Pôle emploi Thierry Lemerle, vise à "informer les EVS sur les opportunités d'emplois" de gardes d'enfants et à "faciliter les recrutements en accompagnant O2 dans la définition des postes à pourvoir", selon un communiqué du ministère de l'Emploi.
Pôle Emploi adressera à O2 les candidatures de demandeurs d'emploi dont le contrat aidé d'Emploi Vie Scolaire arrive à échéance, O2 s'engageant à les examiner prioritairement dans le cadre du recrutement de 2.000 gardes d'enfants à domicile en septembre pour ses 120 agences.
"L'expérience acquise par les employés de vie scolaire dans la garde d'enfants correspond aux compétences recherchées par le groupe. Les embauches seront réalisées en CDI et suivies d'une formation à la sécurité et aux gestes de premiers secours", précise le ministère.
M. Wauquiez engagera "dans les prochains jours" des discussions avec les autres entreprises de services à la personne pour étendre ce dispositif à tout le secteur, selon le communiqué.
Selon les syndicats d'enseignants, deux tiers des contrats EVS sont arrivés à terme le 30 juin et près de 30.000 employés sur 42.500 sont concernés.
L'Association des paralysés de France (APF) et le SNUipp-FSU, premier syndicat d'enseignants du primaire, ont dénoncé mardi dans des communiqués séparés un "désengagement de l'Etat" concernant les auxiliaires de vie scolaire (AVS), chargés d'assister les enfants handicapés en classe.
Lancés en 2006 par Jean-Louis Borloo alors ministre de la Cohésion sociale, les contrats "emplois vie scolaire" (EVS) bénéficient à des personnes peu qualifiées, en rupture avec le monde du travail. Outre l'aide aux enfants handicapés, ils sont aussi chargés d'épauler les directeurs d'école pour des tâches administratives, ou d'aider à l'encadrement et à la surveillance des élèves.
ic/im/bra

 « Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 14-07-2009 par Elisabeth 29 :
Pourquoi dans le 29 un adjoint au chef de service le l'I.A.lors d'une réunion collective EVS AVS début mars encourageait les EVS à postuler sur des postes AVS et pourquoi une responsabe du même service annonçait fin juin aux AVS qu'elles seraient remplcées par les EVS ?
Pourquoi les EVS de 50 ans avant la date de signature du contrat initial sont prolongées et pas les 50 en cours de contrat ?
Bricolage ou mauvaise connaissance de la législation de nos fonctionnaires ?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr