Elèves handicapés : titularisation de 28.000 accompagnants

Résumé : Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé jeudi à Matignon la titularisation progressive de 28.000 auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui assistent les élèves handicapés, une reconnaissance officielle du métier et une "formation renforcée".

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 22 août 2013 (AFP)

Actuellement, les AVS ne peuvent pas être employés plus de six ans, privant au bout de ce délai des enfants du soutien de gens qui les connaissent bien après avoir appris leur métier sur le tas, et qui se retrouvent sans emploi."Les accompagnants de ces enfants aujourd'hui sont dans une situation de précarité. J'ai donc annoncé la mise en place d'un statut spécifique pour eux dans l'Education nationale avec une formation adaptée et qui se mettra en oeuvre dès la rentrée prochaine", a déclaré le chef du gouvernement à la presse.

"Dès la rentrée 2014, les 28.000 assistants d'éducation qui occupent cette fonction d'auxiliaire de vie scolaire (AVS) verront progressivement leur emploi transformé en contrat à durée indéterminée", a-t-il auparavant dit, lors d'une réunion à huis clos avec les recteurs et les directeurs académiques douze jours avant la rentrée scolaire, selon une copie de son discours transmise à la presse. Des "dispositions transitoires" sont prévues pour l'année 2013-2014.

Un diplôme d'Etat sera mis en place, délivré par le ministère des Affaires sociales. "L'objectif est que les premiers diplômes soient délivrés dans le courant de l'année scolaire 2014-2015, notamment par la voie de la validation des acquis de l'expérience professionnelle", a-t-il ajouté.
Sont potentiellement concernées par la proposition d'un contrat à durée indéterminée 28.057 personnes (travaillant pour un équivalent de 16.421 temps pleins), au terme de six années de contrat d'assistant d'éducation. Cela devrait représenter dans un premier temps 3.000 personnes à partir de la
rentrée 2014.

Ces annonces seront complétées dans l'après-midi lors d'une conférence de presse de trois ministres, Vincent Peillon (Education nationale), Marie-Arlette Carlotti (Personnes handicapées) et George Pau-Langevin (Réussite éducative), auxquels Pénélope Komitès a remis en juin un rapport sur la professionnalisation des assistants d'enfants et jeunes handicapés. Selon le rapport, 210.395 élèves en situation de handicap étaient scolarisés en milieu ordinaire en 2011/12.

Les mesures annoncées par le Premier ministre "dénotent une ambition et des moyens dont nous ne pouvons que nous satisfaire dans un contexte difficile", a réagi dans un communiqué Jean-Louis Garcia, président de la Fédération des APAHJ Association pour Adultes et Jeunes Handicapés). 

Lire les réactions et réagissez !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 22-08-2013 par laurence :
bonne décision mais pourquoi attendre la rentrée 2014 ? Il y a tant d'avs dont les contrats se terminent prochainement, qui ont 6 ans de pratique, qui ont la compétence requise et qui vont se retrouver au chômage sans aucune reconnaissance ! quel gâchis pour tout ce personnel qui a œuvré auprès des élèves handicapés.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr