Mieux faire pour les adultes autistes : une grande enquête !

Résumé : Des idées de bonnes pratiques pour les adultes avec autisme ? Le public est invité à donner son avis sur les recommandations en cours ; matière à nourrir le 4e plan autisme annoncé pour bientôt ? Jusqu'au 31 juillet 2017 pour répondre en ligne.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le 3e plan n'avait pas établi « un cadre solide d'action concernant les adultes et les familles », soulignait un rapport de l'Igas remis au gouvernement en mai 2017 (article en lien ci-dessous). Il révélait des lacunes : manque de places, diagnostic tardif, rôle mal pensé des familles, délais considérables... Comment, face à ce constat, contribuer à améliorer la qualité de vie des adultes avec autisme ?

Des bonnes pratiques

En interrogeant les principaux concernés ! Les organismes, associations ou institutions impliqués dans leur accompagnement sont donc invités à participer à une consultation publique. Ils peuvent donner leur avis sur une version préliminaire des recommandations de bonnes pratiques qui, dans le cadre du Plan autisme 2013-2017, sont en cours d'élaboration par l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) et la Haute Autorité de santé (HAS). Elle a été rédigée par différents groupes de travail constitués d'usagers et de professionnels.

Vers une meilleure prise en charge ?

L'objectif de ces recommandations est d'améliorer la qualité des interventions tant sanitaires que médico-sociales auprès des adultes autistes pour favoriser une plus grande inclusion sociale. Différents sujets sont abordés, notamment : le passage de l'adolescence à l'âge adulte, la participation de l'adulte autiste aux décisions qui le concernent et à la vie sociale, les interventions à mener sur l'environnement de la personne (accompagnement de la famille et des professionnels, aménagement de l'habitat et du cadre de vie), l'accompagnement de la personne et l'évaluation des effets attendus. Mais également le parcours de santé (accès aux soins somatiques et psychiatriques et transitions en cas d'hospitalisation), la prévention et la gestion des comportements-problèmes ou encore le vieillissement.

Comment donner son avis ?

Du 19 juin au 31 juillet 2017, la version préliminaire des recommandations est consultable sur les sites internet de l'Anesm et de la HAS, ainsi que le questionnaire (en lien ci-dessous). Un seul avis par organisme, association ou institution sera pris en compte. Les particuliers ne peuvent pas répondre à titre individuel et sont donc invités à se rapprocher de leurs organisations associatives ou professionnelles. Tous les propositions recueillies seront publiées et serviront à enrichir et finaliser ces recommandations. En vue d'un 4e plan autisme annoncé avant la fin 2017 par le secrétariat d'État au handicap (article en lien ci-dessous) ?

© Olesia Bilkei/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 20-06-2017 par bidouille :
Les principaux concernés sont les personnes autistes et pas les associations et autres institutions ... Pourquoi on ne les consultent pas eux?

Le 20-06-2017 par Kathy Dal :
Il n'y a rien pour les adultes autistes en France! Nous les parents, nous devons inscrire nos enfants adultes dans des instituts Belges !

Le 22-06-2017 par chacha :
Oui, pour une plainte collective!
Stop aux plans, promesses, demandons des comptes!
Oui, le handicap en France permet de financer des postes(bien payés ) pour des gens "valides" qui à cause de leur ignorence nous fragilisent et nous excluent !Personne n'est dupe! Mobilisons nous! Et oui, en France on obtient des réponses de la MDPH et de l'Education Nationale en menaçant de se jeter d'une grue...Honteux...

Le 22-06-2017 par Zachura :
Je confirme il n y a rien pour les adultes autistes on se demande a qoi cela sert leur plan autiste

Le 22-06-2017 par Nicole :
Manque considérable de structures en France . Nous devons les envoyés en Belgique et puis s ils tombes malades comment les aides puisque le milieu hospitalier ne veut pas les prendre en charge !!!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr