Travailleurs sociaux : 123 000 salariés dédiés au handicap

Résumé : 123 000 travailleurs sociaux accompagnent, en France, les personnes handicapées, principalement aides médico-psychologiques et éducateurs spécialisés. Avec des disparités sur le territoire, c'est en Lozère qu'ils sont les plus nombreux.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

1,2 million de travailleurs sociaux (au 31 décembre 2011) en France métropolitaine ! C'est ce que révèle une étude (n° 893) publiée fin septembre 2014 par la DRESS (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques).

Vocation handicap ?

40 % d'entre eux travaillent auprès de particuliers employeurs, comme assistantes maternelles, gardes d'enfants à domicile ou aides à domicile. Les 727 000 travailleurs sociaux restants représentent 531 000 emplois « équivalents temps plein » (ETP). Parmi eux, 123 000 salariés (pour 109 000 ETP), soit 17 %, travaillent auprès des personnes handicapées. Ce sont principalement  des aides médico-psychologiques (40 100) et des éducateurs spécialisés (30 500 éducateurs spécialisés). Fin 2011, 356 000 personnes bénéficiaient d'une aide du département pour la prise en charge de leur handicap en France métropolitaine (contre 1 362 000 de personnes âgées dépendantes).

Travailleurs sociaux : qui sont-ils ?

Les professions du travail social sont sanctionnées par quatorze diplômes. Dans le champ du handicap, ce sont, par exemple, les AMP (aides médico-psychologiques) qui accompagnent les personnes âgées ou handicapées dans les gestes de la vie quotidienne, ou les AVS (auxiliaires de vie sociale) qui interviennent en général au domicile elles qui ne peuvent assumer seules ces tâches. Mais aussi les métiers de moniteur éducateur (ME) ou d'éducateur spécialisé (ES).

Une répartition régionale inégale

La répartition de ces professionnels sur le territoire français s'avère relativement disparate. Les mieux dotées se retrouvent au sud et dans le centre-est. L'île-de-France figure parmi les régions les plus faiblement pourvues.  Ces chiffres s'expliquent notamment par le fait que, par exemple en Languedoc-Roussillon, la Lozère est le département de loin le mieux pourvu en places d'accueil pour la prise en charge de personnes handicapées. Il en va de même en Limousin, d'où un taux plus élevé de professionnels de l'éducation spécialisée.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 13-10-2014 par TINOU :
le fait est bien que les entreprises préfèrent recruter des personnes handicapées mais avoir celles qui sont les plus autonomes, les plus compétentes, quasi aussi performantes que les autres salariés. avec les avantages financiers des emplois "réservés" Etre employables très rapidement!!Les Établissements publics ne semblent pas connaître la loi. Vers 45/50 ans les travailleurs ont des problèmes de santé, sont licenciés pour inaptitude prof., et le reclassement est très faible ensuite!
Il serait souhaitable que les médias diffusent cette obligation d'emploi, pour faire mieux connaître cette obligation d'emploi, peu connue !.
Certains préférant payer des pénalités et ne pas recruter une personne handicapée

Le 16-10-2014 par martine :
je suis tout à fait d accord avec tinou moi même je suis âgée de 57ans avec une RECONNAISSANCE DE TRAVAILLEURS HANDICAP2ES je postule , jenvoie des candidatures mais à ce jour rien de rien devient desespérant mes fins de droits arrivent bientôt à terme que vais je faire je vis toute seule tout le monde s en moque triste réalité

Le 16-10-2014 par Fifi64 :
A la recherche d'un emploi depuis juillet 2010 avec une RQTH renouvelée. J'ai une expérience de 13 années dans le domaine d'une clientèle de professionnelle dans le commercial. Je recherche un emploi CDI, CDD, contrat Pro en tant qu'assistant commercial. Chaque année, je prends des RDV avec les entreprises au Hand2day avec un niveau Bac + 2. Je postule à différentes annonces de Cap emploi 14 avec très peu de RDV pour un entretien. Je suis inscrit à différentes agences dintérim et je transmets ma candidature dans les offres correspondantes à mon profil. À ce jour, les différentes agences dintérim ne mont proposé aucune mission malgré mes relances.

Je constate que mon profil de travailleur handicapé est un double handicap.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr